Ecoutez Radio Sputnik
    La surface martienne

    Les Etats-Unis repassent par la Lune avant de conquérir Mars

    © REUTERS / NASA/JPL-Caltech/Univ. of Arizona
    Sci-tech
    URL courte
    Exploration de Mars (87)
    17514
    S'abonner

    Washington a refusé de verser 66,7 milliards de dollars à la NASA pour la mission habitée vers un astéroïde. Le Congrès a choisi un autre projet comme marchepied pour conquérir Mars.

    Washington a conseillé à l'Agence spatiale américaine (la NASA) de se concentrer d'abord sur l'élaboration de technologies pour une mission habitée vers Mars. Selon la Chambre des représentants des États-Unis, l'Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace doit revenir aux missions pilotées lunaires au lieu de s'occuper de missions habitée vers des astéroïdes, rapporte le Space Reporter.

    L'administration du président Barack Obama a longtemps été persuadée que les missions habitées vers des astéroïdes étaient une des tâches les plus importantes du programme spatial des Etats-Unis et un marchepied pour une mission habitée vers Mars. Mais vers la fin du deuxième mandat du président américain, le Congrès, alors qu'il examinait le budget fédéral 2017, a recommandé à la NASA de changer ses priorités.

    La NASA a demandé 66,7 milliards de dollars pour une mission habitée vers des astéroïdes mais le Congrès a décliné cette demande, soulignant qu'il fallait d'abord revenir à une mission lunaire. La Chambre des représentants a estimé que la Lune était la meilleure base de départ pour mettre au point les technologies indispensables pour une mission habitée vers Mars planifiée pour les années 2030.

    L'astronaute américain Leroy Chiao est d'accord avec la décision du Congrès. Selon lui, les générations futures d'astronautes et d'ingénieurs spatiaux doivent tester leurs connaissances sur la Lune avant de conquérir la Planète rouge. De plus, le satellite naturel de la Terre représente un meilleur champ de manœuvre pour tester des technologies que les astéroïdes.

    Le vaisseau spatial Orion a été construit par la NASA pour de nouveaux vols vers la Lune. Avec ce changement de priorités, il pourrait revenir à sa destination initiale.

    En automne, la NASA a mené à bien les premiers tests du Bouclier thermique dépliable ADEPT, destiné aux futures missions habitées à destination de Mars. L'appareil ADEPT, capable de se déplier comme un parapluie, est composé d'un matériau à base de carbone permettant de protéger la coque de la navette de la chaleur ambiante. Les tests ont eu lieu au centre de recherche d'Ames (ARC), situé en Californie au cœur de la Silicon Valley.

    Dossier:
    Exploration de Mars (87)

    Lire aussi:

    L'alimentation la plus saine sur la planète: que mangent les astronautes?
    La colonisation spatiale, avenir de l’humanité ou utopie?
    Mars bientôt en proie au réchauffement climatique?
    Le mystère du "nuage géant" de Mars enfin dévoilé
    Tags:
    vol spatial habité, Congrès des États-Unis, États-Unis, Mars
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik