Sci-tech
URL courte
3280
S'abonner

Des archéologues chinois ont retrouvé un gigantesque palais sous la Cité interdite qui daterait de l’époque de la dynastie Ming.

Une équipe d'archéologues chinois a mis au jour à l'ouest de la Cité interdite une couche composée de 20 maçonneries successives, dont la profondeur atteint par endroits 2,8 mètres.

Le palais, qui serait vieux d'environ 500 ans, aurait appartenu à la mère de l'empereur qui régnait à l'époque. Du moins, c'est ce qu'affirment les chercheurs.

L'âge du sable et du sol retrouvés sous la fondation est estimé à entre 5.000 et 30.000 ans. En outre, les archéologues ont réussi à mettre au jour des constructions en bois qui auraient été destinées à préserver l'intégralité de l'édifice.

L'année dernière, une autre équipe d'archéologues avait retrouvé 16 poutres en bois massif sous la Cité interdite, non loin de l'endroit où la maçonnerie en question a été découverte, ce qui pourrait témoigner de leur origine commune.

La fin des fouilles organisées sur le territoire de la Cité interdite, située au coeur de Pékin, est prévue pour 2020. Le montant des fouilles s'élève à 260 millions de dollars (195 M EUR), précisent les autorités chinoises.

Lire aussi:

La Chine dévoile ses plus importantes découvertes archéologiques de 2015
Disney va inaugurer à Shanghai son premier parc de Chine continentale
Des trains de nouvelle génération pour relier la Chine à la Russie
Ce que l’on sait du conducteur de la voiture folle qui a fait 30 blessés en Allemagne
Tags:
fouilles, archéologie, Cité interdite de Pékin, Pékin, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook