Ecoutez Radio Sputnik
    Teleportace člověka

    La Russie compte réaliser sa première téléportation d'ici 2035

    © Fotolia / Sergey Nivens
    Sci-tech
    URL courte
    38485

    L'Initiative technologique nationale, un programme mis au point sur ordre de Vladimir Poutine, sera examinée par le gouvernement russe le 22 juin.

    Le programme ambitieux porte notamment sur la possibilité pour la Russie d’élaborer son propre langage de programmation, de créer un opérateur de téléphonie mobile d’un nouveau type (5G) et, qui plus est, de construire un appareil de téléportation à l'horizon 2035, rapporte le journal Kommersant qui a pu prendre connaissance du document.

    Selon les auteurs du programme, d’ici cette date, une interface neuronale (système de communication directe entre un cerveau et un dispositif externe) et les ordinateurs quantiques pourraient également voir le jour. Ils prévoient en outre la mise en place d'un réseau unifié des centres de défense contre les cybermenaces à vocation citoyenne.

    Le coût de cette feuille de route pour les années 2016-2018 s'élève à 10,8 milliards de roubles (150 M EUR), dont 7 milliards seront puisés dans le budget fédéral, tandis que le reste sera fourni par des investisseurs privés.

    Le quotidien cite le fondateur du groupe Almaz Capital Alexandre Galitski, qui indique que les ordinateurs quantiques et l'interface neuronale ne sont plus considérés comme les technologies d’un avenir lointain. Et bien que l'idée de téléporter de la matière semble toujours assez fantaisiste, les chercheurs de l'Université de Stanford ont déjà réalisé des expériences de téléportation de molécules à de courtes distances.

    Lire aussi:

    La téléportation quantique à 1.200 km, c’est pas sorcier!
    Des physiciens chinois réalisent la première téléportation quantique orbitale
    La Chine a réussi la première téléportation quantique intercontinentale
    Tags:
    cybermenaces, ordinateur quantique, interface neuronale, téléportation, téléphonie mobile, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik