Sci-tech
URL courte
Exploration de Mars (87)
222013
S'abonner

Les chercheurs des Universités d'Oxford et d'Harvard ont réussi à calculer la durée d'habitabilité de la Terre.

Ayant créé un modèle pour évaluer l’espérance de vie d'exoplanètes en fonction de leur présence dans la zone habitable de leurs étoiles, les chercheurs des Universités d'Oxford et de Harvard ont réussi à calculer celle de la Terre. 

Combien reste-t-il donc de temps à la Terre et à l'humanité? Cette question ne cesse de préoccuper les humains, alors que les scientifiques ont établi que moins la masse de l'étoile est élevée, plus la durée de vie habitable des planètes qui lui sont associées est longue. 

Selon les scientifiques, notre planète affiche à son compteur plus de 4,5 milliards d'années d'existence. Elle se trouve dans la zone habitable de notre système solaire, c'est-à-dire qu'elle est suffisamment proche du Soleil pour être chauffée et suffisamment éloignée de lui pour ne pas brûler.  

Nos voisines Vénus et Mars se situent sur les deux extrémités de cette zone. Mais pour combien de temps encore notre planète bénéficiera-t-elle de ces conditions favorables? L'étude de plusieurs exoplanètes et de leur relation avec leur étoile montre qu'elle en a pour encore 1,75 milliard d'années, au bas mot. 

Les savants prédisent que la Terre cessera d'être habitable d'ici 1,75 à 3,25 milliards d'années, moment où la Terre se retrouvera dans la zone chaude du Soleil, avec des températures capables de faire s'évaporer les océans. Ce serait une fin catastrophique pour toute forme de vie. 

Les chercheurs relèvent évidemment qu'il est probable que la vie sur notre planète s'éteigne bien avant, et ce, notamment à cause du réchauffement climatique. 

Dossier:
Exploration de Mars (87)

Lire aussi:

Les éléments de la vie transportés sur Terre par les comètes?
L'atmosphère de la Terre s'est agrandie depuis sa formation
La vie sur Terre est-elle venue de l'espace?
Tags:
réchauffement climatique, chercheurs, planète habitable, Mars, Vénus, Terre, Oxford, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook