Sci-tech
URL courte
3211
S'abonner

Des échanges de SMS ou d’autres formes de messages (Whatts up, Viber, Facebook…) influencent le travail de notre cerveau. Des chercheurs ont découvert qu’il commençait littéralement à travailler "au rythme des messages texto", ce qui signifie qu’il ne se concentre que sur le processus de traitement du texte.

De nos jours, des smartphones font partie intégrante de notre vie quotidienne. Rien de mal à cela tant que vous ne tombez pas lorsque vous tapez un texte. Pourtant, l'équipe de neuropathologues de la clinique Mayo, qui fait partie du collège médical de Jacksonville (Floride, USA), a prouvé par voie expérimentale que des échanges de messages sur les portables peuvent changer les processus cérébraux, raconte Live Science.

Il s'est trouvé que le traitement du texte créé un modèle d'intensité des ondes cérébrales. Des chercheurs l'ont appelé "le rythme du texto". Ce mode se déclenche au moment où vous saisissez votre smartphone ou votre tablette et commencez à taper un texte.

Le docteur William Tatum, principal auteur de la recherche, a remarqué que la découverte des schémas d'ondes cérébrales était un phénomène relativement rare. Pour réussir l'expérience, les chercheurs ont utilisé l'appareil d'EEG qui avait été utilisé à la fin des années 1920, quand ce genre d'expérience était plus répandu. 129 volontaires, parmi lesquels des patients atteints d'épilepsie, ont participé à cette expérience. En plus du traitement du texte, ils ont effectué divers types d'activités, des exercices cognitifs et d'articulation. Ainsi, les chercheurs ont pu procéder à l'analyse comparative de l'activité cérébrale des participants à l'expérience.

Il s'est trouvé qu'une certaine activité d'ondes cérébrales ne se répète que lorsque des volontaires, y compris des épileptiques, écrivent des messages texto. Chez 27 d'entre eux, les scientifiques ont observé ledit "rythme des messages texto". Mais le docteur Totum ne comprend pas pourquoi ce phénomène n'a pas été observé chez tous les participants.

Quoi qu'il en soit, ces résultats montrent que des échanges de SMS peuvent quand même être dangereux puisqu'ils ont une influence sur le cerveau. On pense notamment aux personnes qui rédigent des textos au volant…

Lire aussi:

Eteindre son portable en avion, est-ce vraiment utile?
Découverte d'un "portable" âgé de 800 ans
Zut, j'ai oublié mon portable au XIIIe siècle!
Macron avait chargé Sarkozy de transmettre une lettre secrète à Carlos Ghosn
Tags:
recherches, portable, message, smartphones, Floride, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik