Sci-tech
URL courte
0 54
S'abonner

Des scientifiques estiment que les ours qui fouillent régulièrement dans les ordures ont tendance à devenir paresseux.

Les ours de ville qui cherchent de la nourriture dans des tas d'ordures seraient portés à la paresse, affirment des scientifiques turcs.

Pour donner du poids à leur hypothèse, ils ont minutieusement étudié pendant 20 mois le comportement de plusieurs ours bruns qui vivent aux alentours des grandes villes dans le nord-est de la Turquie.

Il est à noter que les ours avaient été préalablement divisés en deux groupes d'observation: les uns fouillaient régulièrement dans des ordures pour se procurer de la nourriture, tandis que les autres se nourrissaient d'une façon plus "traditionnelle" dans leur milieu naturel.

Au terme de leurs observations, les zoologistes ont constaté que les ours qui se régalaient régulièrement d'ordures ménagères parcouraient tous les jours des distances moins importantes que leurs congénères sauvages. En l'occurrence, la différence est de l'ordre de 150 kilomètres par an.

Inquiètes de cette tendance très répandue de nos jours, les autorités turques s'engagent à résoudre sous peu le problème des ordures ménagères qui s'accumulent aux environs immédiats des grandes villes.

De leur côté, les scientifiques mettent en garde contre les conséquences éventuelles d'un tel "remue-ménage": incapables d'abandonner leurs habitudes alimentaires et de revenir à l'état sauvage, les ours pourraient mourir de faim avant même l'arrivée de l'hiver. Il n'est aussi pas exclu, poursuivent-ils, que les ours affamés s'en prennent aux hommes.

Les résultats de cette recherche ont été publiés dans la revue Journal of Zoology.

Lire aussi:

Un ours la tête coincée dans une boîte sauvé en Alaska
Le bébé ours sauvé
Un ours sabote les exercices militaires de 3.000 soldats finlandais
Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Tags:
nature, zoologues, ours, Journal of Zoology, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook