Ecoutez Radio Sputnik
    Apocalypse

    Trois scénarios pour la fin de notre civilisation

    © Photo. Pixabay
    Sci-tech
    URL courte
    77139435

    Un groupe de chercheurs américains a dévoilé les versions les plus plausibles de la mort de la civilisation humaine.

    La "fin du monde" pourrait être provoquée par trois facteurs: éruption d'un supervolcan, activité solaire ou collision avec un astéroïde, affirme une étude citée par la revue Science.

    Dans le premier scénario (éruption d'un supervolcan), les continents se couvriront d'une couche de cendres d'un mètre d'épaisseur, les bâtiments seront détruits, les canalisations d'eau seront bouchées, et les cultures disparaîtront.

    La deuxième version est liée à l'activité solaire. L'humanité pourrait être exposée à un puissant flux de particules à haute énergie dû à un jet de la couronne solaire. Ce phénomène risque de plonger dans le noir des continents entiers, provoquant des coupures d'électricité à grande échelle, selon les scientifiques.

    Le troisième scénario, à savoir la chute sur la Terre d'un corps céleste d'un kilomètre de diamètre, engendrera des nuages de poussière qui priveront la planète de lumière du Soleil pendant plusieurs mois.

    Cependant, le nombre de victimes de ces catastrophes pourrait être réduit au minimum si les mesures nécessaires étaient prises à l'avance, rassurent les chercheurs.

    Lire aussi:

    Un nouveau grand déluge d'ici 2060?
    Une guerre nucléaire demain? Même pas peur!
    Le monde était au seuil d'une guerre nucléaire en 1983
    Rumeurs sur la menace d'un astéroïde géant: la NASA clarifie les choses

    Lire aussi:

    La NASA détecte une grande tache sur le Soleil (vidéo)
    Pourquoi la tempête solaire du 23 mars fascine-t-elle les astronomes?
    Mauvaise nouvelle pour l’humanité: TRAPPIST-1 n’est pas un paradis habitable
    L'homme peut apprendre à contrôler l'orbite des astéroïdes
    NASA: l’étrange comportement de l’atmosphère de Cérès enfin expliqué
    Tags:
    apocalypse, Terre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik