Ecoutez Radio Sputnik
    robot

    Plus de 200 chercheurs participent à la conférence sur l'intelligence artificielle

    © AFP 2018 Fabrice Coffrini
    Sci-tech
    URL courte
    Technologies Made in Russia (134)
    0 91

    Ce rendez-vous international, qui se donne pour objectif de créer un système commun d'architectures cognitives pour reproduire la réflexion humaine, s'est déroulé avec le soutien de l'Université nationale de recherche nucléaire de Moscou (MEPhI).

    La 8e conférence internationale annuelle pour les architectures cognitives bio-inspirées (BICA-2016) s'est achevée à New York. L'événement, organisé avec le soutien de l'Université nationale de recherche nucléaire de Moscou (MEPhI), vise à créer un système commun d'architectures cognitives pour reproduire les principes et les mécanismes de la réflexion humaine.

    "Près de 250 participants se sont réunis pendant notre conférence. C'est une première. Cet engouement illustre clairement l'intérêt croissant pour la reproduction informatique de la pensée humaine", a déclaré Alexeï Samsonovitch, membre du comité d'organisation de la conférence.

    Pour John Laird, professeur en ingénierie à l'université du Michigan, ce qui donne à cette conférence son caractère unique est la coopération entre les experts et les universités du monde entier. Cette année la conférence se déroulait parallèlement à plusieurs autres événements internationaux, ce qui a permis de réunir au même endroit des experts spécialisés dans différents aspects de l'intelligence artificielle.

    Dossier:
    Technologies Made in Russia (134)

    Lire aussi:

    L'intelligence artificielle va jouer au poker
    L'intelligence artificielle va embaucher des banquiers pour Wall Street
    Très bientôt les voitures seront guidées par une intelligence artificielle
    L'intelligence artificielle incontrôlée, une menace pour l'humanité
    Tags:
    technologies russes, intelligence, robot, science, Université nationale de recherche nucléaire (MEPhI), Moscou, New York
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik