Ecoutez Radio Sputnik
    La voiture solaire iranienne fait le tour du pays

    La voiture solaire iranienne fait le tour du pays

    © Sputnik . mehrnews.com
    Sci-tech
    URL courte
    0 250
    S'abonner

    La voiture solaire Gazelle III, construite par les étudiants de l’Université technique de Téhéran, poursuit son voyage de huit jours à travers le pays en commençant par la ville de Bandar-e Anzali et en terminant dans la ville de Kish.

    Selon l'agence Mehr, la construction de la voiture solaire Gazelle III, qui est déjà le troisième modèle de véhicules électriques à batteries solaires, s'est achevée en 2015.

    Le tour de l'Iran, effectuée par la voiture solaire, a commencé le 16 juillet et se poursuivra jusqu'au 24 juillet. "Dans le temps imparti (huit jours, ndlr), Gazelle III doit parcourir 2.700 km, en commençant par la zone industrielle et commerciale libre d'Anzali jusqu'à l'autre zone libre sur l'île de Kish", a fait remarquer le directeur du centre d'élaboration et de la projection de Gazelle III Karen Abri Niya lors d'une interview accordée à Mehr.

    ​"Pour l'instant, la véhicule est déjà passé par Rasht, Qazvin et Téhéran: par le parc Pardissan, la rue Valiasr, et le territoire du fond caritatif Kahrizak", a ajouté M. Abri Niya. "Le but de ce voyage est de faire connaître aux habitants de l'Iran ce véhicule et ses créateurs".

    "Notre voyage offrira aux habitants de l'Iran la possibilité d'apprendre plus sur les découvertes scientifiques que font les étudiants. Ils verront qu'outre l'activité de formation, ils s'occupent également de la protection de l'environnement", a ajouté M. Abri Niya.

    Le 19 juillet, après que le véhicule a passé par l'université de la ville de Yezd, les élaborateurs de Gazelle III ont participé à une conférence de presse avec les représentants de l'université, tous ceux qui en avaient l'envie pouvaient observer le véhicule solaire près de la mosquée Djami.

    ​M. Abri Niya a déclaré que ce n'était pas par hasard que le trajet débutait par la mer Caspienne: c'est une zone naturelle importante pour l'Iran et Gazelle III vise à conserver la richesse de l'environnement. Il a raconté que le véhicule circulait grâce à l'énergie solaire. Si l'énergie vient à manquer, le véhicule électrique reçoit de l'énergie depuis des électromoteurs.

    "Plusieurs routes iraniennes ne sont pas adaptées aux véhicules électriques. C'est pourquoi Gazelle III n'a pas réussi à obtenir la permission, de la police routière, de circuler sur le parcours prévu initialement. Le véhicule solaire circule seulement sur les routes autorisées, dans la plupart des cas dans les villes", explique Karen Abri Niya.

    Selon ses créateurs, Gazelle III a quatre roues et est capable d'atteindre la vitesse de 140 km/h, au Proche-Orient c'est le premier véhicule électrique conçu pour deux passagers. En 2015, lors des compétitions World Solar Challenge, qui se tiennent annuellement en Australie, la voiture Gazelle III a obtenu la troisième place en vitesse et la septième en distance parcourue.

    Lire aussi:

    Ce conteneur solaire qui apporte l’Internet dans les zones reculées
    Canada, USA et Mexique veulent plus d'énergies renouvelables
    ​L'avion solaire réussit sa première traversée de l'Atlantique
    Un avion solaire a atterri à New York
    Tags:
    voiture solaire, véhicule, Gazelle III, Téhéran, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik