Sci-tech
URL courte
137
S'abonner

C'est fait. La sonde Rosetta a définitivement coupé, ce mercredi 27 juillet, la communication avec l’atterrisseur Philae, posé sur la comète Tchouri. Une page se tourne.

Cette fois, c'est un "au revoir" officiel: la sonde européenne Rosetta a coupé mercredi ses communications avec le petit robot Philae posé sur la comète Tchouri à 500 millions de kilomètres de la Terre, a annoncé l'Agence spatiale européenne (ESA) sur son blog.

"Aujourd'hui, les communications avec Philae ont été coupées", a déclaré Andreas Schuetz, porte-parole de l'agence spatiale allemande DLR. "C'est la fin d'une mission fascinante et couronnée de succès", a-t-il ajouté.

A l'agence spatiale française, le CNES, les scientifiques ont également dit "bye bye" au robot, sur Twitter.

Philae a laissé son propre message sur Twitter. Le robot a écrit qu'il voudrait collecter des souvenirs et a demandé de lui envoyer des cartes postales.

Le robot Philae s'était posé le 12 novembre 2014 sur la comète Churyumov-Gerasimenko, ou tout simplement Tchouri. Le robot a ensuite fonctionné 60 heures d’affilée avant de s’éteindre, puis de redonner de ses nouvelles à plusieurs reprises, sans parvenir à garder le contact avec la Terre, le dernier ayant eu lieu le 9 juillet 2015. 

Les données collectées par Philae sur Tchouri ont permis de faire des découvertes confirmant que lorsque des milliards de comètes ont percuté la Terre elles ont amené de l'eau sur Terre et la vie a pu y apparaître grâce à la présence de ces molécules. 

Lire aussi:

Rosetta confirme la présence d'oxygène sur la comète "Tchouri"
L'atterrissage cométaire du module Philae
Le robot Philae se réveille après 7 mois de sommeil sur une comète
La comète "Tchouri" a l’âge du Soleil
Tags:
module Philae, sonde Rosetta, ESA
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook