Ecoutez Radio Sputnik
    Des médicaments

    L’effet placebo, de la biologie plutôt que de l’imagination?

    CC BY 2.0 / Carsten Schertzer / February 22nd
    Sci-tech
    URL courte
    0 45

    Des études scientifiques montrent que le placebo est dans plusieurs cas capable d’aider les malades, même ceux qui savent qu’ils prennent de faux médicaments. Les chercheurs parlent d’un mécanisme biologique déclenché par le placebo qui soulage les douleurs et les symptômes de certaines maladies.

    L'effet placebo est largement connu en médecine. Mais quelles sont les perspectives réelles de son application? The Wall Street Journal étudie ce sujet dans un article. Le placebo est normalement représenté par des vitamines ou par des médicaments peu efficaces. Cependant, l'effet produit peut être énorme.

    Quand on utilise un placebo, on évoque surtout des effets purement psychologiques. Un malade qui se retrouve dans une situation délicate peut avoir recours au placebo quand le traitement approprié n'existe pas. Par ailleurs, le placebo est également largement utilisé lors des essais cliniques d'autres médicaments.

    L'effet placebo ne relève pas seulement de l'imagination, il a aussi une portée biologique, estime Ted Kaptchuk, professeur de l'Ecole médicale de Harvard, cité par The Wall Street Journal. L'utilisation du placebo active un système spécial dans le cerveau humain. Selon les recherches réalisées par le professeur, l'utilisation de ce faux médicament déclenche un important processus biologique: l'organisme humain rend actives les hormones qui sont responsables de la baisse des douleurs.

    Les études menées par Luana Colloca, professeure associée à l'Université de Maryland, à Baltimore, ont été concentrées autour du cas de la maladie de Parkinson. Selon elle, le placebo est capable de remplacer l'apomorphine prise plusieurs fois par les patients souffrant de cette maladie.

    Lire aussi:

    Quand la science nuit à l'humanité
    Lève-toi, et cours! Une lueur d’espoir pour les enfants handicapés
    Canada: dernier obstacle levé pour la loi sur l’euthanasie
    Un Américain a vécu 17 mois sans cœur
    Tags:
    placebo, chercheurs, médecine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik