Sci-tech
URL courte
293610
S'abonner

Les astronautes du programme Apollo, mission d'alunissage, sont victimes de mystérieux problèmes de cœur et de vaisseaux sanguins, probablement associés à un séjour prolongé dans l'espace et à l'action des rayons cosmiques.

L'étude sur ce sujet a été publiée dans la revue Scientific Reports.

"Nous ne savons pas comment le rayonnement cosmique affecte la santé humaine et, en particulier, le cœur et les vaisseaux sanguins. Cette étude nous a donné une première occasion d'évaluer les effets négatifs que ce rayonnement provoque sur notre corps. Les expériences sur des souris ont montré que les rayons cosmiques sont mauvais pour la santé vasculaire", a déclaré Michael Delp de l'université de Floride (Etats-Unis).

Depuis de nombreuses années, M.Delp et ses collègues étudient la façon dont la vie dans l'espace affecte la santé humaine et le fonctionnement de notre système immunitaire.

Par exemple, l'année dernière, ils ont découvert pourquoi plusieurs astronautes se plaignent de problèmes de vision dans l'espace, ainsi que la raison pour laquelle les astronautes du programme Apollo tombaient périodiquement et perdaient l'équilibre sur la Lune. Il s'est avéré que les artères et les veines perdent leur capacité de dilatation et se contractent dans l'espace, ce qui conduit à un afflux de sang vers le cerveau ou à des problèmes avec l'approvisionnement du corps en oxygène.

Dans sa nouvelle étude, M.Delp a découvert l'un des mystères médicaux les plus passionnants des astronautes d'Apollo, le fait que la plupart des participants à la mission sont décédés des suites de problèmes cardiaques et de vaisseaux sanguins, et a sans doute trouvé une des causes de cette "maladie lunaire".

Selon le scientifique, plus de 43% des participants au programme sont morts d'une crise cardiaque et d'autres problèmes de cœur, un chiffre qui est 4 à 5 fois plus élevé que le taux de ces maladies chez les astronautes et employés de la NASA qui n'ont pas volé dans l'espace.

Intéressé par ce phénomène, le chercheur s'est adressé à la NASA avec une demande d'associer les astronautes encore en vie à son programme de recherche. Selon lui, huit membres de l'équipage d'Apollo ont pris part à son étude.

L'étude de leur état de santé et la présence de traces d'athérosclérose dans leurs artères ont incité le médecin à penser que le développement de ces problèmes pourrait être causé par le rayonnement cosmique, qui "bombardait" les vaisseaux spatiaux de la NASA lors de leur voyage vers la Lune. Il a testé cette idée en installant un groupe de plusieurs dizaines de souris dans une chambre spéciale permettant de reproduire les conditions dans lesquelles les astronautes effectuent les missions vers la Lune.

Cette expérience a montré qu'après six mois de vie dans une telle cellule, les souris ont connu des problèmes de cœur et de vaisseaux sanguins semblables à ceux des participants au programme Apollo, ce qui confirme le rôle des rayons cosmiques dans le développement de cette vulnérabilité mystérieuse des astronautes aux maladies cardiaques.

Lire aussi:

Un chercheur britannique démasque les théories du complot
"La musique bizarre" sur la face cachée de la Lune, une explication simple
Train spatial: l’ambitieux projet russe visant à envoyer un homme sur la Lune
Une base humaine lunaire: réalité ou futur improbable?
Tags:
étude, maladies, Apollo, NASA, Floride, Lune
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook