Sci-tech
URL courte
0 44
S'abonner

Des chercheurs sont parvenus à obtenir grâce à une pomme une oreille humaine pouvant être transplantée.

Non, il ne s'agit pas d'un film de science-fiction: des chercheurs l'ont fait.

Tout a commencé en 1951 lorsque l'Américaine Henrietta Lacks est morte d'une tumeur cancéreuse à développement très rapide.

Lors du traitement, des médecins ont découvert dans le corps de la femme des cellules extraordinaires capables de se diviser à l'infini, indiquant qu'elles étaient quasiment immortelles. 

Ces cellules ont notamment été les premières à avoir pu être cultivées in vitro et ont pour cette raison été utilisées dans le monde entier sous le nom de "HeLa". A l'heure actuelle, elles sont largement utilisées à des fins scientifiques.

Des biologistes canadiens ont eu l'idée de placer les cellules HeLa à l'intérieur d'une pomme pour en cultiver des organes humains, lit-on dans le magazine américain The Atlantic

"Nous avons retiré d'une pomme ordinaire toutes les cellules contenant l'ADN du fruit. Nous n'y avons laissé que des matériaux cellulosiques. Ensuite, ils se sont transformés en une sorte d'+échafaudage+ pour créer une oreille", ont indiqué les scientifiques.

Avec l'aide des cellules HeLa intégrées dans la pomme, les chercheurs sont arrivés à créer un prototype de l'oreille humaine. Selon les biologistes, le "fruit" de leur travail n'est pas encore parfait. Ils sont toutefois persuadés que la création des organes humains à partir de fruits constitue l'avenir de la transplantation.

Lire aussi:

Des scientifiques parviennent à filmer la mort
Vieillissement des animaux clonés: un mythe passé au crible de la science
Une fleur qui sent le cadavre fleurit en Belgique
Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Tags:
transplantation, oreilles, pommes, Canada
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook