Sci-tech
URL courte
674
S'abonner

Pour bien tester ce nouveau bus, les Japonais ont choisi un parc, devenu une plate-forme d’essai où le bus fonctionne en semaine.

Une fenaison au Tatarstan
© Sputnik . Alexei Nasyrov
Les premiers essais d'un bus sans pilote se déroulent dans la préfecture japonaise de Chiba, située près de la capitale japonaise, Tokyo, informe le journal Yomiuri.

Extérieurement, le bus ressemble à un chariot à quatre roues. Le véhicule est capable de transporter 12 passagers, la moitié pouvant s’installer sur des sièges. La vitesse de déplacement du véhicule est de 5 à 7 km par heure.

​Les ingénieurs japonais ont choisi le parc Toyosuna, près de l’hypermarché AEON, comme plate-forme d’essai, car ces bus ne sont pas encore autorisés à se déplacer sur les routes, des modifications étant nécessaires pour être en conformité avec la législation.

"Nous estimons qu'à l'avenir, ces bus transporteront les passagers des gares aux institutions médicales et sociales, ainsi qu’aux centres commerciaux, situés à l'écart des réseaux de transport", a raconté le représentant de la société AEON.

Les développeurs assurent que la production de masse des bus sans pilote commencera au Japon en 2020.

Lire aussi:

Légendaire Kamaz: maintenant en régime sans pilote
Le char russe Armata bientôt sans pilote?
Voiture sans conducteur: les Allemands prudents
La Chine invente la première voiture contrôlée par la pensée
Tags:
automatisation, bus, hautes technologies, AEON, Tokyo, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook