Ecoutez Radio Sputnik
    Des objets virtuels et réels

    Désormais, les objets fixés dans une vidéo deviennent déplaçables!

    © Capture d'écran: Youtube
    Sci-tech
    URL courte
    0 95

    Une vidéo ne met plus un point final à la position des objets! Les chercheurs de l’Institut technologique du Massachussetts (MIT) ont élaboré un outil qui permet de déplacer des objets capturés dans une vidéo après que la vidéo ait été filmée.

    La technologie créée par les chercheurs permet de faire bouger les objets fixés dans une vidéo après que cette vidéo ait été filmée, et ce, grâce à l'analyse des vibrations initiales de ces objets, annonce TechCrunch. Une idée tout à fait particulière!

    Les chercheurs comptaient donner aux spectateurs la possibilité d'interagir avec les objets capturés dans une vidéo, comme si ces derniers restaient réels. L'effet nécessaire est acquis grâce à l'analyse de vibrations d'un objet. Ces informations permettent à un algorithme spécial de créer un modèle réaliste de l'objet capturé qui inclut ses propres caractéristiques physiques.

    ​La figure d'un homme construite avec une corde a servi d'exemple. Les chercheurs avaient besoin de générer des vibrations de la figure pendant plusieurs secondes et ensuite filmer tout le processus pour enfin créer un modèle nécessaire.

    ​La technologie créée par les chercheurs du MIT permet d'élaborer des modèles compliqués de buissons et d'arbres, après l'analyse de leurs vibrations à cause du vent. Les chercheurs ont également la possibilité d'ajouter dans leurs vidéos des objets virtuels capables d'interagir avec ceux qui sont réels.

    Cette technologie surprenante a certainement un grand avenir. Elle pourrait être largement employée dans le cinéma ou lors de l'élaboration des jeux vidéo.

    Lire aussi:

    Le "kéfir spatial" des cosmonautes russes
    Les drones-gardiens sauveront le monde contre les hackers
    Chaque pas que vous faites peut générer des milliers de watts
    Le Japon teste un nouveau bus sans pilote
    Tags:
    vidéo, chercheurs, Massachusetts Institute of Technology (MIT), États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik