Sci-tech
URL courte
11120
S'abonner

Un nouveau type de robots autonomes permet d'effectuer des prospections à une profondeur de plus de 2.000 mètres.

Des robots spéciaux ont été conçus en France dans le cadre d'un projet nommé Melodi ('Magnetic and Electromagnetic Ore Detection') destiné à explorer les richesses marines, a annoncé ECA, filiale du Groupe Gorgé, une entreprise familiale de taille intermédiaire active dans la robotique civile et militaire (drones), la sécurité incendie et nucléaire, et l'impression 3D.

"Ce nouveau système d'exploration a pour but d'optimiser la cartographie des grands espaces sous-marins et la détection magnétique d'un certain type de ressources minières, et ce, de manière rapide et précise, sans impact écologique et à moindre coût", lit-on dans le communiqué d'ECA.

Le nouveau type de robots permet de mener la prospection à une profondeur de plus de 2.000 mètres. Les engins peuvent se recharger de façon autonome, sans refaire surface, et échanger des informations.

Le robot liquide Terminator
© Photo / Carolco Pictures /Terminator 2: Judgment Day
Ce projet revêt une importance particulière pour la France qui occupe l'une des premières places au monde pour les réserves sous-marines de minerais utiles. Il permettrait au pays de réduire les importations, notamment de métaux des terres rares, selon des experts.

Dans cette mission d'exploration sous-marine, le robot d'ECA Group mène la mission et guide la trajectoire d'une dizaine d'autres robots suiveurs (développés par RTSYS). La "meute" ainsi constituée n'a besoin que de 24 heures pour cartographier une zone de 100 km2 et recueillir des données permettant d'identifier les faciès géologiques potentiellement riches en minerais.

Lire aussi:

Alter, robot humanoïde pas comme les autres
La Lune plus solitaire que jamais
Des nanorobots voyageront bientôt dans le corps humain
Comment Pokémon Go est-il lié à la CIA?
Tags:
ressources naturelles, mer, robot, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook