Sci-tech
URL courte
0 510
S'abonner

Grâce à la simulation numérique, un groupe de chercheurs de la NASA a essayé de revenir dans le temps afin de comprendre comment le climat de Vénus, dont les conditions ressemblaient à une certaine époque à celles de la Terre, a pu changer.

Une nouvelle étude publiée récemment dans la revue Geophysical Research Letters affirme que Vénus n'était pas telle que nous la connaissons aujourd'hui.

Grâce à la simulation numérique, le chercheur Michael Way du centre de vol spatial Goddard a élaboré un modèle climatique de Vénus. Selon lui, il y a quelque 2,9 milliards d'années, la planète abritait un océan qui occupait environ 10% de sa superficie, ce qui pourrait signifier que Vénus était habitable.

Dans le cadre de l'étude, les chercheurs sont partis d'indices actuels, considérant par exemple la période orbitale de Vénus qui est équivalente à 117 jours terrestres. Ils ont également pris en considération le fait qu'à l'époque le Soleil était 30% moins brillant et que Vénus était entourée d'une couche d'épais nuages qui empêchait la chaleur de pénétrer dans son atmosphère. Cela leur a permis de supposer quel la température moyenne sur la planète était de 11 degrés Celsius.

Vénus ressemble à la Terre par sa taille et par sa densité. Cependant, la température actuelle de la surface de notre voisine de l'espace est énorme et s'élève à 462 degrés Celsius. Les vents vénusiens sont 60 fois plus forts que ceux de la Terre et sa pression est 90 fois plus élevée.

D'après Michael Way, plusieurs des instruments que nous utilisons pour simuler les modifications climatiques sur Terre peuvent être utilisés afin d'étudier le climat d'autres planètes aujourd'hui et dans le passé.

Lire aussi:

La Lune plus solitaire que jamais
Et si la Terre n’était pas la première planète habitable du Système solaire?
Le grand secret d'un satellite de Jupiter
Un désert découvert dans le centre de la Voie lactée
Tags:
NASA, Vénus
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook