Ecoutez Radio Sputnik
    Une souris

    Incroyable, mais vrai: des biologistes rendent transparente une souris

    © Sputnik . Sergey Pyatakov
    Sci-tech
    URL courte
    8720
    S'abonner

    Des chercheurs allemands ont réussi à rendre des souris transparentes de sorte que l’ensemble de leur système nerveux et de leurs organes soit observable dans leur emplacement naturel. Pour la première fois, la totalité du corps d’un rongeur rendu transparent peut être étudiée.

    Des scientifiques allemands de l'Université de Munich ont appris à "décolorer" n'importe quelle partie du corps d'un animal, en la rendant parfaitement transparente à l'aide de différentes solutions et ont utilisé cette nouvelle technique, baptisée uDISCO, pour rendre une souris tout à fait transparente, lit-on dans la revue "Nature Methods".

    "La méthode consiste notamment à faire disparaître la couleur des tissus — ce qui a pour conséquence de tuer l'animal — pour ensuite pouvoir examiner les différents organes ou même un corps entier sans avoir à le découper, offrant ainsi une approche plus globale", expliquent les auteurs de l'article.

    Il s'agit en effet de pouvoir regarder à l’intérieur d’un corps sans devoir l’ouvrir. C’est la première fois que la totalité du corps d’un animal rendu transparent peut être étudiée. Cette découverte a différentes applications biomédicales, dont l’étude de l’organisation de systèmes d’organes étendus.

    "Grâce à cette méthode, il est désormais possible de voir des neurones ou des connexions vasculaires dans leur intégralité. Même ceux allant de la tête aux pieds de l’animal", jubilent les chercheurs qui utilisent, entre autres, pour cela une protéine fluorescente, issue des méduses du fond des mers.

    Chenchen Pan, de l'équipe de chercheurs munichois, indique que si tout le corps d'un rongeur est transparent, mais que les cellules que l’on veut détailler sont fluorescentes, le but est atteint. 

    "Jusqu’ici la fluorescence était estompée après les traitements qui rendent les tissus transparents. Avec la méthode uDISCO, la fluorescence peut être maintenue pendant plusieurs mois", relève M.Pan.

    L’étude des maladies du cerveau humain pourrait également bénéficier de cette technique.

    Lire aussi:

    Des médicaments pour vivre plus longtemps? Test passé pour les souris
    Des chercheurs ont implanté de faux souvenirs dans le cerveau d'une souris endormie
    Des plantes avec des gènes de souris pour éliminer les substances toxiques
    Tags:
    biologie, chercheurs, souris, Université de Munich, Chenchen Pan, Munich, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik