Ecoutez Radio Sputnik
    cognac

    Le pari à 20 bouteilles de cognac d'il y a 15 ans enfin conclu! Hawking manque sa chance

    © Flickr/ Eneas De Troya
    Sci-tech
    URL courte
    1579

    Des physiciens venus du monde entier se sont réunis à Copenhague, au Danemark afin de nommer les gagnants d'un pari scientifique sur la théorie de la supersymétrie lancé il y a 15 ans.

    La construction du Grand collisionneur de hadrons, accélérateur de particules, a débuté en 2000. A cette époque, des scientifiques de renommée mondiale ont lancé un pari pour savoir s'il permettrait de découvrir de nouvelles particules pouvant confirmer la théorie de la supersymétrie d'après laquelle toute particule doit avoir son superpartenaire.

    Les scientifiques comptaient initialement mettre un point final à ce débat en 2010. Cependant, à cause de certains problèmes liés aux travaux de construction du Grand collisionneur de hadrons, les physiciens sont tombés d'accord pour rapporter l'annonce des résultats jusqu'à 2016.

    Lundi, les participants ont eu un rendez-vous entre les murs de l'Académie internationale Niels Bohr (Niels Bohr International Academy), à Copenhague, au Danemark.

    Les 20 scientifiques qui pensaient que les nouvelles particules ne seraient pas découvertes ont remporté le pari. Les 20 autres scientifiques qui s'étaient prononcés en faveur des superpartenaires doivent maintenant offrir à chaque vainqueur "une bouteille de bon cognac coûtant au moins une centaine de dollars", lit-on dans le journal Quanta.

    Des physiciens se sont réunis à Copenhague afin de nommer les gagnants d'un pari scientifique sur la théorie de la supersymétrie
    Des physiciens se sont réunis à Copenhague afin de nommer les gagnants d'un pari scientifique sur la théorie de la supersymétrie

    ​Le célèbre physicien britannique Stephen Hawking a également assisté à cet évènement. Il avait toutefois refusé de prendre part au pari en 2000.

    Lire aussi:

    La NASA capte le signal d’un satellite perdu
    L'existence d'une "particule diabolique" confirmée expérimentalement
    La Russie va profiter des débris… spatiaux!
    En Algérie, la première cause de la prolifération «inquiétante» du cancer est culinaire
    Tags:
    particules, chercheurs, Grand collisionneur de hadrons (LHC), Stephen Hawking, Danemark, Copenhague
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik