Ecoutez Radio Sputnik
    L'australopithèque Lucy a fait une chute d'arbre mortelle

    Le secret de la mort de Lucy, dernier australopithèque de la planète, est (enfin!) dévoilé

    © AP Photo/ Mark Thiessen/National Geographic via AP
    Sci-tech
    URL courte
    9238996

    Qu'est-ce qui lui est finalement arrivé? La cause est découverte 3,18 millions d'années après.

    Le dernier australopithèque, la légendaire Lucy, serait décédé en chutant d'un arbre il y a 3,18 millions d'années, ont annoncé les chercheurs de l'Université du Texas et de l'Université d'Addis Abeba en Ethiopie, lit-on dans le magazine Nature.

    Le squelette de Lucy a été trouvé en 1974 sur le site d'Hadar en Ethiopie et représente les ossements adultes les plus anciens de la lignée humaine bipède.

    ​En 2008, les scientifiques américains John Kappelman et Richard A.Ketcham, aidés par le docteur Stephen Pearce, ont dressé le portrait des restes de Lucy en se basant sur plus de 35.000 photos qui ont prouvé l'existence de plusieurs fractures par compression suite à une chute de 13 mètres de haut à la vitesse de 50 kilomètres à l'heure.

    La découverte a mis un point final aux discussions autour de laquestion de savoir si les australopithèques savaient grimper aux arbres. De plus, l'hypothèse stipulant que les Australopitecus Afarensis ont habité dans la savane et dans les forêts s'en trouve confirmée, ces derniers utilisant les arbres comme abri naturel et source d'alimentation.

    Toutes les images en 3D de l'humérus et de l'articulation fémoro-tibiale du genou de l'australopithèque sont également publiées sur le site officiel de Lucy à eLucy.org.

    Lire aussi:

    Cette jeune fille qui vivait il y a 2.500 ans vous regarde (Vidéo)
    L’homme des glaces livre ses mystères
    Vers la résurrection des mammouths? Les travaux sur le clonage lancés
    Tags:
    Université d'Addis Abeba, Université du Texas, Stephen Pearce, Richard A. Ketcham, John Kappelman, australopithèque Lucy, Hadar, Ethiopie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik