Ecoutez Radio Sputnik
    Le cerveau humain

    Le cerveau: il n'y a pas que la taille qui compte

    © Flickr/ Taka Umemura
    Sci-tech
    URL courte
    61670150

    Des scientifiques australiens, en coopération avec des collègues sud-africains, ont fait une découverte curieuse sur le cerveau humain.

    Le projet dirigé par l'Université d’Adélaïde invalide la théorie selon laquelle l'évolution de l'intelligence humaine est liée à la taille du cerveau. D’après la nouvelle étude, c’est plutôt l'alimentation du cerveau en sang qui est le facteur plus important.

    L'image montre le cerveau des sujets se trouvant éveillé, les yeux fermés, sous l'influence d'un placebo et du LSD lorsqu'ils sont examiné en utilisant l'IRM
    © REUTERS/ Imperial College London-The Beckley Foundation

    La collaboration internationale entre l'Australie et l'Afrique du Sud a montré que le cerveau humain a évolué pour devenir non seulement plus grand, mais aussi plus coûteux du point de vue énergétique et plus assoiffé de sang qu'on le croyait.

    Les chercheurs ont calculé comment la circulation du sang vers le cerveau des ancêtres de l'homme a changé au fil du temps en étudiant la taille de deux trous situés à la base du crâne qui permettent aux artères d'irriguer le cerveau. Les résultats ont permis aux chercheurs de suivre l'augmentation de l'intelligence humaine à travers les âges.

    "La taille du cerveau humain a augmenté d'environ 350% au cours de l'évolution, mais nous avons constaté que le flux sanguin vers le cerveau a pour sa part augmenté de 600%, un chiffre incroyable", explique le chef du projet, le professeur Roger Seymour, de l'Université d'Adélaïde.

    Le professeur Seymour a également expliqué que pour que le cerveau soit si "intelligent", il doit être constamment alimenté en oxygène et en nutriments livrés par le sang. Plus le cerveau sera métaboliquement actif, plus il aura besoin de sang, et ainsi plus larges seront les artères qui l'irriguent. 


    Lire aussi:

    Avec seulement 10% du cerveau, on peut vivre normalement!
    Attention! Plus vous écrivez de SMS, plus votre cerveau se transforme...
    Soyez tranquilles, il n'y a aucun lien entre les portables et le cancer du cerveau
    Aucun cerveau requis: les chercheurs prouvent qu'une amibe est capable d'apprendre
    Tags:
    intelligence, recherche, évolution, science, cerveau, Université d'Adélaïde, Australie, Afrique du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik