Ecoutez Radio Sputnik
    atomes

    Des atomes qui se repoussent observés pour la première fois!

    © Flickr / Cezary Borysiuk
    Sci-tech
    URL courte
    281

    Des scientifiques américains ont pour la première fois été en mesure de voir comment des atomes refroidis à des températures proches de zéro se repoussent mutuellement.

    La répulsion des atomes, gelés à zéro degré, dans le cadre d'une interaction nucléaire a été enfin observée de près grâce à un nouveau microscope, ont annoncé les chercheurs de l'Institut de technologie du Massachusetts (MIT, nord-est des États-Unis) dans le magazine Science.

    « Nous n'avons toujours pas de connaissances suffisantes sur le comportement des atomes et des électrons dans les supraconducteurs, de même que sur le fonctionnement de ceux derniers à des températures élevées. De fait, aucun ordinateur n'est capable de montrer ce type d'interaction des électrons à l'intérieur de la substance », a annoncé le professeur Martin Zwierlein.

    Cependant, cela offre une nouvelle opportunité de voir comment se repoussent des atomes de potassium dans un petit nuage de gaz métallique gelé jusqu'à une température au-dessus du zéro absolu.

    La découverte a été rendue possible grâce à un microscope à fermions, inventé également dans les murs du MIT en 2015.

    Afin de pouvoir observer l'interaction des atomes de potassium dans son intégralité, les chercheurs ont notamment formé un nuage laser presque hermétique.

    Et pour la première fois de l'histoire, nous pouvons observer que les atomes sont aptes à se regrouper, laissant des espaces vides autour de soi-disant agglomérations.

    Ces nuages d'atomes permettent de créer de nouveaux types de supraconducteurs, capables de fonctionner dans les conditions de températures ordinaires pour le bien de la science et de l'humanité.

    Lire aussi:

    Un trou noir miniature créé dans un laboratoire
    Une galaxie naine dévoile les origines de l'or
    Réacteurs thermonucléaires: des données plus précises grâce aux physiciens russes
    Trois Françaises mineures auraient été offertes à Epstein par Brunel en «cadeau d'anniversaire»
    Tags:
    potassium, microscope, atomes, chercheurs, nucléaire, Science (magazine), Massachusetts Institute of Technology (MIT), Martin Zwierlein, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik