Sci-tech
URL courte
17410
S'abonner

Prise de tête chez les paléontologues après la découverte d’un crâne de mammouth d’une espèce à ce jour inconnue.

En 2014, les scientifiques ont entamé des fouilles sur l’île Santa-Rosa en Californie, après qu’un morceau de défense a été trouvé sur le territoire du parc national Channel Islands.

Comme les os étaient très anciens, les archéologues ont dû travailler avec la plus grande prudence. En septembre 2016, les scientifiques ont enfin déterré un crâne de mammouth exceptionnellement bien préservé, mais ils n’ont pas pu l’identifier en raison de sa taille, trop petite pour être celle d'un mammouth colombien et trop grande pour appartenir à un mammouth nain.

Ce crâne devait appartenir à un animal ayant vécu il y a 13 000 ans, affirment les paléontologues, qui lui ont affectueusement attribué le nom de « Larry ».

« Il est possible que les mammouths se soient éteints avant l'arrivée des humains, mais il est aussi possible que les hommes aient causé leur extinction en les chassant », précise le géologue Dan Muhs à CNN.

Les scientifiques sont en outre intrigués par l’âge auquel l’animal a trouvé la mort: sa défense droite mesure 1,4 mètre, une taille typique pour un mammouth adulte, mais la gauche est beaucoup plus courte, ce qui fait pencher pour un spécimen plus jeune. Perplexes devant cette bête mystérieuse, les scientifiques n’excluent pas la possibilité que l’animal représente une espèce intermédiaire de l’évolution.

Lire aussi:

Un «jean» de 6 200 ans retrouvé au Pérou
Une nouvelle extinction massive pour bientôt?
Les dinosaures «perroquets» livrent leurs secrets
Tags:
os, découverte, mammouths, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook