Ecoutez Radio Sputnik
    antimatière

    Le moyen efficace de production d’antimatière révélé par les Russes

    © Flickr/ NASA's Marshall Space Flight Center
    Sci-tech
    URL courte
    Technologies Made in Russia (152)
    24412
    S'abonner

    Des scientifiques de l'Institut de physique appliquée de l'Académie des sciences de Russie proposent de produire de l'antimatière à l'aide d'un laser super-puissant et d'une feuille de papier aluminium.

    Les physiciens russes Igor Kostyukov et Evgueniï Nérouch ont découvert qu'il est pratiquement possible de convertir la lumière en matière, et même en antimatière.

    Les scientifiques sont arrivés à cette conclusion en étudiant ce qui se passe au cours de l'interaction de faisceaux laser super-lumineux dont la puissance est supérieure à un billion de térawatts (10 à 24 watts) avec de fines feuilles de papier d'aluminium.

    « La théorie de l'électrodynamique quantique prédit qu'un fort champ électrique, au sens figuré, peut "faire bouillir" le vide, qui, comme nous le savons, est rempli de particules virtuelles, y compris de paires électron-positron », a raconté M. Kostyukov.

    « Le champ électrique est capable de "retirer" ces particules de leur état virtuel, dans lequel nous ne pouvons pas les voir, dans le monde réel tangible et visible », a-t-il expliqué.

    Les calculs des physiciens de la ville de Nijni Novgorod ont démontré que la collision du faisceau laser avec une feuille de métal peut provoquer la formation de positrons, la forme la plus simple de l'antimatière, dont le nombre va croître de façon exponentielle avec le temps.

    Un trou noir
    © AFP 2019 EUROPEAN SOUTHERN OBSERVATORY

    Ce processus est prédit par la théorie, mais les scientifiques n'ont pas été en mesure de le démontrer dans la pratique.
    Les scientifiques expliquent que si un électron entrant dans le faisceau laser se déplace assez vite, il va émettre des photons, qui se désintègrent en paires électron-positron.

    À leur tour, ces paires de particules vont également émettre des photons, ce qui conduit à la naissance de nouvelles générations d'électrons et de positons. En conséquence, le nombre d'électrons, positrons et photons se développera comme une avalanche.

    Les positrons produits de cette façon seront tordus comme une spirale, ce qui permettra d'utiliser ces particules, selon les scientifiques, pour étudier les propriétés de l'antimatière et de créer des sources super-lumineuses de photons de haute énergie, qui sont considérablement plus puissants que des dispositifs similaires existants.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Dossier:
    Technologies Made in Russia (152)

    Lire aussi:

    "Dans beaucoup de domaines, il n'y a pas d'alternative au Californium"
    25 M EUR pour un gramme de ce métal produit en Russie
    Réacteurs thermonucléaires: des données plus précises grâce aux physiciens russes
    Les physiciens créent des nanodiamants "indestructibles"
    Tags:
    technologies russes, antimatière, physique quantique, physique, science, Académie des sciences de Russie, Nijni-Novgorod, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik