Sci-tech
URL courte
Technologies Made in Russia (160)
41582
S'abonner

Le vaisseau spatial habité de nouvelle génération Federatsia, dont le prototype coûtera environ 811 milliards d’euros, effectuera son premier vol sans pilote d’ici 2021.

La Russie construira son nouveau vaisseau spatial polyvalent, et en partie réutilisable, baptisé PTK NP Federatsia (Fédération) pour 810,7 milliards d'euros, a annoncé le holding spatial russe Roskosmos sur le site officiel russe des achats publics.

Selon les documents publiés sur le site, le vaisseau de transport habité Federatsia est destiné à « effectuer des vols orbitaux et au-delà de l'orbite circumterrestre, y compris à destination de la Lune ».

Aux termes du contrat, le vaisseau tête de série Federatsia effectuera son premier vol d'essai orbital sans pilote d'ici 2021 et des vols sans pilote et habité à destination de la Station spatiale internationale (ISS) d'ici 2023.

La création d'éléments du deuxième vaisseau de la série Federatsia est programmée d'ici novembre 2025.

Conçu par la société de construction spatiale russe RKK Energuia, le PTK NP est destiné à acheminer des astronautes et des cargaisons vers la Lune et les stations orbitales évoluant en orbite terrestre. Il aura un équipage de 4 à 6 personnes et pourra effectuer un vol autonome pendant 30 jours ou rester arrimé à une station spatiale pendant un an.

Selon les médias, les constructeurs ont l'intention d'utiliser le lanceur lourd Angara-A5V et Angara-A5II pour mettre en orbite le PTK NP Federatsia.

La société de construction spatiale RKK Energuia a dévoilé la cabine de pilotage de la nouvelle navette spatiale russe au Salon aérospatial international MAKS 2015. Retrouvez les caractéristiques du nouveau vaisseau et l'historique du projet dans cette infographie de Sputnik.
© Sputnik .
Vaisseau de transport habité de nouvelle génération

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

 

Dossier:
Technologies Made in Russia (160)

Lire aussi:

Bourane, première navette russe, et son créateur
Un chat se réveille confus entre les pattes d’un golden retriever – vidéo
Benalla qualifie de «catastrophique» l’exfiltration de Macron d’un théâtre parisien
Tags:
technologies russes, vaisseau spatial, espace, Federatsia (navette spatiale), Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik