Ecoutez Radio Sputnik
    Cerveau

    Plus le bâillement est long, plus le cerveau est gros!

    CC BY 2.0 / dierk schaefer / Brain
    Sci-tech
    URL courte
    352

    Des chercheurs ont découvert que la taille et la complexité du cerveau influent sur la durée du bâillement propre à chaque espèce animale.

    La durée du bâillement révélerait sur nous plus de choses qu'il n'y paraît. D'après des biologistes de l'université d'Oneonta (États-Unis), il existe chez les mammifères un lien entre la durée du bâillement et la complexité de leur cerveau.

    Les chercheurs ont chronométré la durée de 205 bâillements de 177 individus appartenant à 24 espèces animales différentes. Les primates, dont les humains, présentent quant à eux un bâillement de sept secondes, ce qui les classe parmi les plus grands bâilleurs. Viennent ensuite l'éléphant d'Afrique, qui baille six secondes, et le chameau avec cinq secondes. Les souris, les rats, les lapins et les renards baillent beaucoup moins longtemps que les autres.

    Selon les scientifiques, le bâillement pourrait ainsi refléter le niveau des capacités cognitives. "Les différences de durée de bâillement semblent être spécifiquement liées aux variations de taille et de complexité du cerveau entre les espèces, notamment en terme de nombres de neurones", explique le docteur Andrew Gallup, co-auteur de l'étude publiée dans la revue scientifique Biology Letters.

    Le bâillement permet de refroidir un cerveau en surchauffe et d'en améliorer la circulation pour relancer sa vigilance. Et plus le cerveau est volumineux, plus le risque de surchauffe est élevé, essentiellement en cas de fatigue, d'ennui ou de grande faim.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Lire aussi:

    Avec seulement 10% du cerveau, on peut vivre normalement!
    Attention! Plus vous écrivez de SMS, plus votre cerveau se transforme...
    Notre cerveau bientôt immortel?
    Tags:
    bâillement, étude, intelligence, cerveau, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik