Sci-tech
URL courte
0 25
S'abonner

La très célèbre ONG anglaise, Amnesty International, a dressé la liste des messageries les plus sécurisées et ce sont Facebook Messenger et WhatsApp qui se classent en tête du palmarès. Pourtant, de nombreux rapports antérieurs jettent une ombre de doute sur la fiabilité de ce classement.

Dans le souci d'informer les internautes sur la protection de leur vie privée et de veiller à la liberté de ces derniers, Amnesty International a établi le classement des messageries les plus sûres. Au total, 11 entreprises possédant les applications de messageries les plus populaires sont passées au peigne fin de l'organisation. La conclusion n'est pas étonnante — aucune application ne garantit la sécurité absolue des données personnelles.
Quoiqu'il en soit, les applications de Facebook, à savoir Facebook Messenger et WhatsApp, ont été classées comme étant les plus sûres de toutes. Téléchargées plus d'un milliard de fois chacune, ces messageries ont obtenu 73 points sur 100.

Viennent ensuite iMessage, FaceTime et Telegram du russe Pavel Dourov avec 67 points. Allo, Duo et Hangouts recueillent 53 points et Skype n'en obtient que 40.

Or, les rapports antérieurs laissent une ombre de doute sur la fiabilité des leaders du classement. Ainsi, il a été indiqué en juin que les liens envoyés via Facebook Messenger sont stockés pour conserver non seulement les informations sur le contenu, mais aussi sur l'utilisateur et ces données personnelles et peuvent facilement être extraites.

Il en est de même pour WhatsApp. Un expert américain a fait sa propre recherche et a découvert que les messages supprimés de WhatsApp restaient dans la mémoire des smartphones.

Ce ne sont que deux exemples parmi tant d'autres qui torpillent la théorie de la sécurité même si relative de ces applications de messagerie. Rappelons-nous d'ailleurs que le célèbre lanceur d'alerte Edward Snowden avait bel et bien mis en garde contre l'utilisation de Facebook. Les autres applis sont-elles encore moins fiables ? La question se pose.

Lire aussi:

Banni de Facebook pour une photo… de chat!
Facebook, une plateforme de manipulations politiques?
Photo de la petite Vietnamienne censurée: Facebook fait machine arrière
Comment Facebook vous traque pour vous proposer des amis
Quand Facebook censure les critiques de la politique migratoire de l'UE
Tags:
sécurité informatique, classement, Internet, données personnelles, Skype, WhatsApp, Facebook, Facebook, Inc, Amnesty International
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook