Ecoutez Radio Sputnik
    Un astronaute dans l'espace, image d'illustration

    Un astronaute mort peut-il générer la vie sur une autre planète?

    © Photo. capture d`écran:Youtube
    Sci-tech
    URL courte
    192666611

    Un jour, le cauchemar des films de science-fiction - quand l'astronaute est jeté dans l'espace et y meurt - pourrait devenir réalité. Selon les scientifiques, le cadavre pourrait voyager dans l’espace interstellaire pendant des millénaires avant de tomber sur une planète dont les conditions sont propices à la vie.

    Le biologiste de l'Université d'État de Louisiane Gary King, spécialisé dans l'étude des microbes qui survivent dans des conditions extrêmes, estime qu'un astronaute hypothétique ayant trouvé la mort dans l'espace pourrait dans certaines conditions devenir une source de vie sur une autre planète.

    Les études de la survie des microorganismes dans des conditions extrêmes, telles qu'à des températures extrêmement basses, suggèrent que les bactéries dans le corps humain (même mort) peuvent maintenir leur viabilité pendant une longue période.

    Selon le scientifique, la naissance de la vie nécessite une série de conditions. Tout d'abord, le corps de l'astronaute hypothétique doit se trouver dans un vaisseau spatial qui pourra l'emmener sur la surface d'une planète. Dans l'idéal, le dispositif doit maintenir la température optimale et protéger le corps contre le rayonnement cosmique. Enfin, la sonde devrait idéalement se désagréger à l'atterrissage pour que les microbes contenus dans le corps de l'astronaute puissent entrer en contact avec l'environnement de la planète.

    Le deuxième facteur important est le temps que les microbes passent en route. Si le corps passe des millions d'années dans l'espace interstellaire, les chances de survie des microorganismes sont très faibles en raison du rayonnement cosmique. Toutefois, sous réserve d'une protection antiradiation, les bactéries pourraient conserver leur viabilité, estime M. Craig cité par la revue Astronomy Magazine.

    La théorie du scientifique a été remise en question. Selon le chimiste de l'Université de Glasgow Lee Cronin, la mort d'un astronaute ne peut pas donner naissance à la vie. Mais une telle situation est possible si tout un équipage décède avant de tomber dans un petit plan d'eau. Par ailleurs, souligne le scientifique, il est possible que la vie sur Terre soit née de la même manière.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    La vie dans l’espace affaiblit irrévocablement les muscles du dos
    L'intelligence artificielle, la meilleure ou la pire chose pour l'humanité, selon Hawking
    Un ex-responsable de la NASA lance un projet de recherche des extraterrestres
    Tags:
    astronautes, chercheurs, espace, bactérie, Terre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik