Ecoutez Radio Sputnik
    La Terre et la Lune

    Espace: les BRICS resserrent leur coopération

    © Photo. pixabay
    Sci-tech
    URL courte
    21218180

    À l'avenir, les pays BRICS pourront échanger leurs données concernant l'état de notre planète grâce à un groupe commun de satellites.

    Les pays BRICS ont convenu de mettre en place un système commun de satellites de sondage de la Terre à distance, a annoncé le directeur de l'agence spatiale russe Roskosmos Igor Komarov.

    « Hier, les chefs des agences spatiales des pays BRICS se sont réunis pour la première fois. Il s'agit d'une toute nouvelle initiative et d'une nouvelle forme. Nous avons convenu de mettre en place, en perspective, un système commun de satellites pour sonder la Terre à distance, et actuellement, nous rédigeons juridiquement des accords permettant d'échanger les données de sondage de la Terre à distance », a déclaré le responsable.

    Il a également annoncé que la nouvelle réunion des chefs des agences spatiales des pays BRICS aurait lieu en mai-juin en Russie.

    « Nous estimons que cette coopération permettra à nos pays d'obtenir des informations plus précises sur la Terre. Nous avons convenu de nous rencontrer régulièrement. La prochaine réunion devrait avoir lieu en mai-juin en Russie », a indiqué le directeur de Roskosmos.

    Selon lui, le sondage par satellites de la Terre à distance permet d'éviter des catastrophes et de protéger l'environnement. Cette coopération a une importance telle que les participants à la réunion des chefs des agences spatiales BRICS ont décidé de l'étendre à la navigation et aux recherches spatiales.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Roskosmos élabore un nouveau lanceur puissant
    Roskosmos reporte son débarquement sur la Lune
    Tags:
    satellite, BRICS, Igor Komarov, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • avatar
      Le Merle
      Quand je pense que certains (ils sont nombreux) veulent quitter l'UE ! Comment espèrent-ils convaincre les Brics de faire affaire avec nous ? Pourquoi 50 % de la population mondiale disposant, en outre, des ressources naturelles les plus importantes accepterait, ne serait-ce, que jeter un regard vers 0.9 % des Terriens?
      Ca durera un moment, le temps de les charmer avec notre culture et notre langue et puis ils iront ailleurs.
      Il vaut mieux faire envie que pitié.
      Du temps de la marine à voile, de la canonnière et de la maîtrise monétaire, il était possible avec des clientèles croupion de tenir ces grands pays à notre botte (sauf la Russie qui a toujours été indépendante, quel que soit son régime politique). Dans leur langue de toc, les ultra-nationalistes parlent ici de "relations diplomatiques". Ah la litote perverse !
      Aujourd'hui, ces pays disposent de notre technologie (du fait des délocalisations), ils ont assimilé les rudiments du pouvoir compatibles avec une économie efficace et ils ont déjà commencé à s'affranchir de notre production monétaire. Si nous nous éparpillons, ils vont nous massacrer ! Si ce n'est pas maintenant, ce sera bientôt !
      Il faut changer l'Europe et faire jouer l'article 48 pour faire adopter par tous les pays de l'UE les deux droits élémentaires suivants :
      - le droit individuel à la création monétaire;
      - le droit individuel à la prévision sociale.
      Ce combat est indépendant des petits enjeux nationaux. Il est ultra-prioritaire. Il ne faut pas perdre une seconde !
    Afficher les nouveaux commentaires (0)