Ecoutez Radio Sputnik
    Астероид, обкусанный белым карликом

    Apocalypse venu du ciel: la NASA élabore un système d’alerte-astéroïde précoce

    © University of Warwick / Mark A. Garlick
    Sci-tech
    URL courte
    888

    Désormais, les scientifiques seront avertis de l’approche d’un corps céleste cinq jours avant sa chute, une période suffisante pour adopter des mesures de prévention d’une catastrophe.

    Les astronomes et informaticiens de l'Agence spatiale américaine (NASA) ont créé un système d'alerte précoce aux « attaques d'astéroïdes » qui permet de détecter pratiquement tout corps céleste susceptible de présenter un danger pour la Terre à cinq jours de son approche de notre planète, informe Universe Today.

    Depuis plusieurs décennies, les scientifiques du monde entier surveillent activement les astéroïdes circumterrestres et dressent une sorte de recensement spatial dans le but d'évaluer une éventuelle menace. Toutefois, bien que les télescopes terrestres et l'observatoire orbital WISE aient permis de détecter un nombre gigantesque de corps célestes, une quantité innombrable de grands astéroïdes et d'objets spatiaux de moindre taille, comme la météorite de Tcheliabinsk tombée en février 2013 dans l'Oural, échappent aux scientifiques.

    Comme l'annonçait la NASA en 2011, à ce jour l'humanité n'est au courant que de 5 000 astéroïdes d'une taille approximative de 100 mètres, alors que le nombre réel est évalué à plusieurs dizaines de milliers. Quant aux objets de moindre taille, leur nombre pourrait aller jusqu'à un million.

    Pour cette raison la NASA, l'Agence spatiale russe Roskosmos et d'autres partenaires internationaux travaillent sur le développement de systèmes capables de détecter les astéroïdes en stade d'approche de la planète Bleue et comptent créer des systèmes de Défense spatiale.

    Or, le système Scout, créé par la NASA et testé avec succès fin octobre-début novembre, est le premier produit du genre. À l'aide du télescope PAN-STARRS, il a permis de détecter l'astéroïde 2016 UR36 à cinq jours de son approche de la Terre, de calculer son diamètre et d'établir à quelle distance il frôlera la Terre (1,3 fois la distance entre la Terre et la Lune, approximativement).

    Certes, cinq jours peuvent sembler insuffisants même pour envoyer une mission visant à détruire l'astéroïde potentiellement dangereux. Or, jusqu'à présent les scientifiques détectaient ce genre d'objets à deux heures de leur chute. Alors que cinq jours sont suffisants pour au moins évaluer les risques et pour ordonner l'évacuation de la zone où le corps céleste chutera.

    Vers 2018, la NASA mettra en orbite toute une série de microsatellites NEA Scout. Ces sondes seront capables de s'approcher des astéroïdes pour examiner de près leur structure et la nature de leur surface.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Des clichés uniques de la Terre réalisés depuis l’espace
    Une mystérieuse météorite verte tombe en Russie
    Cette météorite martienne qui fascine les scientifiques
    Tags:
    alerte, météorite, météorite de Tcheliabinsk, astéroïde, Holding spatial russe Roscosmos, NASA, Lune, Terre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik