Sci-tech
URL courte
Technologies Made in Russia (160)
1131
S'abonner

Les spécialistes de l'Université nationale de recherche nucléaire MEPhI ont élaboré un modèle de fantôme universel qui permet d'accroître l'efficacité des soins du cancer grâce à la radiothérapie, a annoncé le service de presse de l'établissement.

"La radiothérapie est une méthode prometteuse pour soigner les maladies oncologiques. La corporation d'État pour l'énergie atomique Rosatom planche sur la création d'un système unique pour une radiothérapie de précision de type "couteau gamma" (Gamma knife) qui se distinguera de ses analogues par le fait que les sources du rayonnement gamma tourneront à 360 degrés autour de la zone de traitement. Son support métrologique nécessite un équipement spécial simulant un corps irradié qui permettra de déterminer le champ d'irradiation qui se forme dans le corps de l'homme sous l'effet du rayonnement ionisant durant le traitement", indique le communiqué.

Le personnel de la chaire de conception d'équipements et de dispositifs du MEPhI a conçu un modèle de fantôme d'eau universel permettant de réaliser un support métrologique des dispositifs de radiothérapie avec des fonctionnalités élargies et un remplissage des données du système de planification de la dose.

Les fantômes d'eau 3D universels se présentent sous la forme d'un système automatisé permettant de mesurer la configuration du champ d'irradiation en obtenant des informations du détecteur du rayonnement ionisant qui se déplace selon la trajectoire définie dans le milieu irradié — c'est l'eau distillée qui remplit les récipients des matériaux qui imitent les tissus de l'organisme. Leur principal intérêt est la capacité de déplacer continuellement le détecteur selon une trajectoire complexe.

"En général la plupart des éléments mécaniques des fantômes d'eau universels existants se trouvent à l'intérieur d'un récipient d'eau, ce qui réduit considérablement la durée de vie de la structure et limite la sphère d'utilisation. Dans le modèle mis au point, les éléments de la structure assurant le déplacement du détecteur sont placés à l'extérieur, ce qui assure une plus grande précision et une plus grande vitesse de positionnement du détecteur par rapport aux analogues existants", a noté le responsable des travaux Ilia Rodko, aspirant à la chaire de conception d'équipements et de dispositifs du MEPhI.

Dossier:
Technologies Made in Russia (160)

Lire aussi:

Des chercheurs découvrent comment limiter le développement des métastases
Zéolithe: cristal miracle ou substance cancérigène?
Des liens entre cancers et téléphones portables pas à exclure
De nouveaux antibiotiques efficaces contre le cancer?
Tags:
technologies russes, thérapie, cancer, Université nationale de recherche nucléaire (MEPhI), Rosatom
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook