Sci-tech
URL courte
3120
S'abonner

Censée d’éclairer l’origine des serpents, la découverte sensationnelle d’un serpent à quatre pattes s’est avéré être un ancien reptile aquatique.

Les serpents ont évolué à partir de reptiles à quatre pattes capables de creuser ou de nager, dont les membres sont progressivement devenus inutiles pour eux au fil des millions d'années. Selon une seconde hypothèse, la perte des pattes serait le résultat de l'adoption d'un nouveau mode de locomotion, ou même une adaptation à la vie souterraine.

C'est pourquoi un fossile de 108 millions d'années représentant un serpent à quatre pattes a frappé le monde scientifique en 2015. Baptisé Tetrapodophis amplectus (serpent à quatre pattes en latin), il était censé éclairer l'histoire de la lignée des serpents et de leurs ancêtres.

En 2015, la revue Science a présenté une découverte unique en son genre: baptisé Tetrapodophis amplectus, ce vertébré de 20 cm de long était présenté comme étant bien un serpent. Le fossile a été trouvé dans la collection d'un musée de Solnhofen, en Bavière (Allemagne).

Les restes de la créature ont été trouvés dans du calcaire vieux de 108 millions d'années. Le corps de l'animal contenait 152 vertèbres et la queue 112 vertèbres. D'après les empreintes sur la pierre, la créature était couverte d'écailles comme les reptiles modernes, mais était dotée de quatre pattes.

Après un certain temps, les restes du Tetrapodophis amplectus ont été examinés par les experts de l'Université de l'Alberta à Edmonton (Canada). Ils ont également étudié une copie du fossile ce qui a permis de mieux voir les détails du crâne de l'animal. L'équipe a montré que la structure des os du crâne est typique des lézards. Par exemple, les mâchoires ne s'ouvraient pas aussi largement que la plupart des serpents. Ainsi, le « serpent à quatre pattes » semblait être un représentant des mosasaures (des reptiles aquatiques).

Suite à la recherche des scientifiques canadiens, la revue a publié un démenti de la « découverte sensationnelle » des paléontologues allemands.

Cependant, l'avenir des recherches sur le Tetrapodophis amplectus est incertain: le fossile n'appartient pas au musée, mais à un collectionneur privé qui l'avait donné aux paléontologues du musée pour l'étude. Le reptile ayant été endommagé lors de la tomographie, le propriétaire l'a retiré de l'utilisation du musée et des scientifiques.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Une nouvelle espèce de dinosaure identifiée en Chine
Les singes ont remarché, et le remède contre la paralysie bientôt trouvé! (Vidéo)
On sait désormais comment a disparu la civilisation minoenne
Un véhicule fonce dans la foule en Allemagne: 30 blessés, une enquête pour «tentative de meurtre» ouverte
Tags:
serpents, lézards, paléontologie, science
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook