Ecoutez Radio Sputnik
    l’océan glacial Arctique

    Réchauffement climatique: la Russie perd des îles

    © Photo. U.S. Geological Survey
    Sci-tech
    URL courte
    Réchauffement climatique (70)
    7315

    La vitesse de l’érosion côtière constitue une preuve éclatante du réchauffement climatique en cours, qui a déjà fait perdre à la Russie plusieurs îles du nord, actuellement submergées.

    Les processus liés au réchauffement climatique en cours accélèrent l'érosion de la zone côtière des mers arctiques, alors que l'érosion est particulièrement rapide en mers de Sibérie orientale et des Laptev, mers périphériques de l'océan glacial Arctique, estiment les chercheurs de l'Université polytechnique de Tomsk.

    Selon eux, la vitesse de l'érosion côtière des glaces aux caps atteint à présent 20 à 30 mètres chaque été, ce qui fait disparaître des îles entières. Ainsi, les îles Semionovski et Vassilievski n'existent plus et il n'en reste que des bancs de roches ou de simples brisants. Près de 40 kilomètres de terre ferme ont été dévorés par l'érosion côtière depuis les 1 000 à 2 000 dernières années.

    « Si nous parlons du réchauffement climatique en cours, cela ne signifie pas littéralement qu'il fera plus chaud chaque jour. Il s'agit de l'élévation de la moyenne de température globale. Il est prouvé que le niveau de mer monte à présent, et que les glaciers, y compris les glaciers de montagne, fondent. La courbe climatique varie par périodes, du réchauffement vers le refroidissement. Ainsi, il y a 10 000 ans, le niveau de température était à peu près le même qu'aujourd'hui. Pour la première fois dans toute l'histoire géologique, cette alternance des cycles s'est [cassée]. On devrait vivre à présent dans une période de refroidissement, mais le niveau de température ne baisse toujours pas, mais monte au contraire », explique Igor Semiletov, de l'Université polytechnique de Tomsk.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Réchauffement climatique (70)

    Lire aussi:

    Le réchauffement climatique coûtera 2.000 mds USD à l'horizon 2030
    Réchauffement: et si on transformait le CO2 en roche?
    Poutine: les efforts de la Russie ont freiné le réchauffement climatique pour un an
    Tags:
    élévation du niveau de la mer, température, réchauffement climatique, glacier, Université polytechnique de Tomsk, Igor Semiletov, mer de Sibérie orientale, mer des Laptev, océan Glacial arctique, Tomsk, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik