Sci-tech
URL courte
126
S'abonner

Lors d'une réunion du Conseil ministériel de l‘Agence spatiale européenne, la décision a été prise de débloquer une somme importante pour mettre au point un Mars Rover destiné à explorer la planète Rouge.

Les ministres européens ont approuvé vendredi une marge de sécurité de 1,4 milliard d'euros (1,5 milliard de dollars) pour des plans visant à placer un vaisseau de recherche de vie sur Mars et à maintenir une présence sur la Station spatiale internationale (ISS) a annoncé le Conseil ministériel de l'Agence spatiale européenne (ESA).

L'ESA avait prévenu, avant la réunion de Lucerne, en Suisse, que les pourparlers pourraient être « difficiles » étant donné « la situation économique et politique actuelle en Europe ».

Un atterrisseur d‘essai de 230 millions d'euros, destiné à jeter les bases pour le futur Rover qui s'est écrasé en octobre sur la planète Rouge, n'a pas facilité les discussions. 

Mais le directeur général de l'ESA, Jan Woerner, a annoncé vendredi que les ministres des 22 États membres de l'ESA, plus la Slovénie et le Canada, qui constituent le conseil, avaient convenu « d'une grosse somme d'argent pour l'avenir ».

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

L'ESA à la recherche de partenaires pour explorer la Lune et Mars
La première photo des Nuages de Magellan publiée par l’ESA
ExoMars: l'ESA prévoit des tirs depuis Kourou et Baïkonour
Le général Lecointre quitte son poste au commandement des armées
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook