Sci-tech
URL courte
4420
S'abonner

L’état actuel des glaces tibétaines constitue une menace directe pour la population civile et le paysage dans la région, estiment les scientifiques.

La série d'avalanches et de glissements de terrain ayant entraîné la mort de dix personnes en juillet dernier a été causée par des changements dans la structure des glaciers tibétains dus au réchauffement climatique, a déclaré Lonnie Thompson de l'Université d'État de l'Ohio dans le magazine Journal of Glaciology.

« Compte tenu de la vitesse et de la dimension des avalanches, cela ne peut être causé que par la présence de l'eau de fonte au pied de la montagne », a estimé le chercheur américain, ajoutant qu'il s'avère difficile d'anticiper les prochaines avalanches, car l'état des autres glaciers reste à révéler.

Selon lui, la température moyenne dans la région du Tibet a augmenté de 1,5 à 2 degrés au cours du demi-siècle passé, et une croissance très importante de volumes des précipitations estivales sur les cinq ou six dernières années explique la situation actuelle.

Les gouvernements des pays et les autorités locales des régions menacées, insiste le chercheur, doivent élaborer un programme de surveillance permanente de l'état des glaciers concernés.

Une série de séismes et de glissements avait fait dix morts parmi les bergers locaux le 17 juillet près du village d'Aru dans le sud-est du Tibet. D'après les photos prises par le satellite Sentinel-2, un énorme morceau de glace de 6x2,5 kilomètres avait glissé vers la plaine en 4 ou 5 minutes, le dénivelé de la montagne n'étant que de 15 degrés.

Le glacier Aru était pourtant considéré comme l'un des plus stables d'Asie, notamment par rapport à l'Himalaya.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Birmanie: puissant séisme de magnitude 7
Glissement de terrain au Tibet
Les glaciers fondent au Groenland à cause de mystérieux microorganismes
«Tu vas en prendre plein la gueule»: un maire met en garde Macron qui prépare son tour de France
Tags:
morts, glacier, glissement de terrain, avalanche, réchauffement climatique, Université d'Etat de l'Ohio, Lonnie Thompson, Tibet
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook