Ecoutez Radio Sputnik
    Doctors help each other with their protective suits during an Ebola virus drill at the Doctor Ramon de Lara hospital in the Dominican Air Force base at Santo Domingo, November 7, 2014

    L'OMS annonce un vaccin efficace à 100% contre Ebola

    © REUTERS / Ricardo Rojas
    Sci-tech
    URL courte
    4102

    Un vaccin récemment testé pas l'OMS et élaboré par le Canada s'est avéré efficace contre Ebola. Mais ce n'est pas le seul. Une représentante de l'OMS a raconté à Sputnik pourquoi l'existence de plusieurs vaccins est une bonne nouvelle pour la santé publique.

    L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé la réussite des tests du nouveau vaccin rVSV-ZEBOV contre le virus mortel Ebola. Selon l'organisation, le vaccin est efficace à 100 %. Aucune des personnes vaccinées n'a été contaminée par Ebola 10 jours après la vaccination.
    Le vaccin a été testé en 2017 en Guinée avec le soutien du ministère de la Santé du pays. Les chercheurs de l'Institut de la Santé publique de la Norvège ont indiqué que le vaccin ne provoquait pas d'effets secondaires. Le vaccin sera distribué par la société allemande Merck. Les tests supplémentaires seront effectués début 2017 après l'attribution d'une licence.

    Marie-Paule Kieny, sous-directeur général de l'OMS pour les systèmes de santé et l'innovation a dévoilé la nature de ce vaccin dans une interview accordée à Sputnik.

    « Ce vaccin particulier a été mis au point il y a plus de 10 ans par l'Institut de Santé publique du Canada, mais le développement était très lent parce que c'était un vaccin pour lequel on ne voyait pas trop de débouchés commerciaux. En fait, la plupart des coûts de développement du vaccin ont été pris en charge par les gouvernements canadien et américain jusqu'en 2014, essentiellement parce que le virus Ebola était vu comme un agent qui pourrait être potentiellement utilisé dans le bioterrorisme », a déclaré Mme Kieny.

    Ce vaccin n'est pas le seul sur le marché. Un autre vaccin a déjà été élaboré en Russie. De plus, son utilisation est prévue par un accord entre la Guinée et la Russie signé en mai dernier. La particularité de ce vaccin est qu'il n'entraîne pas d'effets indésirables graves. Selon Marie-Paule Kieny, l'existence du vaccin russe est une bonne chose pour la médecine mais aussi permet d'éviter un monopole.

    « Nous sommes très contents qu'il y ait un vaccin développé et enregistré par la Russie. Ce n'est jamais bon d'avoir un monopole et un seul vaccin. Le fait qu'on ait deux vaccins est une excellente nouvelle pour la médecine. J'ai lu dans la presse que la société Vector, basée à Novossibirsk (Sibérie, Russie) avait aussi élaboré un autre vaccin, ce qui est très encourageant. »

    L'épidémie d'Ebola a été décrétée en février 2014, en Guinée-Conakry. Le virus s'est ensuite propagé au Libéria, en Sierra Leone, au Nigéria, au Sénégal et au Mali. Les Etats-Unis ainsi qu'un certain nombre de pays européens ont également été touchés par le virus. L'épidémie d'Ebola a touché plus de 30 000 personnes et a fait plus de 12 000 victimes.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Essais prometteurs d’un vaccin anti-Ebola chez l’homme
    Le vaccin contre Ebola viendra-t-il de Chine?
    Poutine annonce la création du médicament le plus efficace contre Ebola
    Tags:
    vaccin, virus, Ebola, OMS, Marie-Paule Kieny, Canada, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik