Sci-tech
URL courte
6411
S'abonner

Unique en son genre, le système transforme les informations numériques en sons et les transfère à des dizaines de kilomètres.

La Marine russe a relié des engins submersibles, des sous-marins, des robots et des plongeurs, par un Internet sous-marin. Conçu par l'Institut de recherche sur les liaisons acoustiques "Chtil", ce système multicanaux de transfert d'informations hydroacoustiques assure la réception et le transfert des informations numériques et sonores et a déjà été baptisé « réseau de modems sous-marins ».

À l'aide d'un algorithme mathématique spécial, les informations numériques, inscrites sous forme d'un code binaire, se transforment en un signal acoustique qui est par la suite transféré au récepteur. C'est à l'aide de ce même algorithme que ce code est déchiffré à sa réception.

Ce système peut relier aussi bien deux protagonistes que plusieurs. Le signal acoustique est en mesure de transférer les informations à une distance de 35 km et à jusqu'à 6 km de profondeur si les conditions hydrologiques sont excellentes. Des facteurs tels que la saison et l'état de la mer ont un certain impact sur le système. Toutefois, même dans les pires conditions, la vitesse ne descend pas au-dessous de 68 kilobits par seconde.

Comme l'écrit le quotidien Izvestia, le système équipe déjà plusieurs engins sous-marins.

Citant le directeur du Laboratoire des communications sous-marines, le journal précise que la Russie comble de manière décisive les lacunes dans le domaine des communications sous-marines apparues suite à la chute de l'URSS. « Nos succès sont dus à une très puissante école scientifique fondée à l'époque soviétique et à l'expérience cumulée en matière de transfert des informations dans un environnement hydrique », a-t-il fait remarquer.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Hyperloop en Russie: penser stratégiquement pour atteindre la vitesse du son
La Russie travaille sur la téléportation? Oui, mais quantique!
La Chine alerte sur un possible krach des marchés occidentaux: «Il faut être très vigilant»
Moscou appelle à «ne pas jouer avec le feu» après l'adoption de nouvelles sanctions US
Tags:
recherche, technologies, sous-marins, communication, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook