Sci-tech
URL courte
3102
S'abonner

En 2022, les habitants de la Terre pourraient être les témoins d’un spectacle à couper le souffle: la naissance d’un nouveau corps céleste suite à la collision entre deux vieilles étoiles. Du moins, c’est ce qu’estime un chercheur américain.

En 2022, les Terriens pourront observer à l'œil nu la naissance d'un nouveau corps céleste suite à la collision entre deux étoiles, écrit le journal The Times, citant les résultats des recherches de l'astrophysicien américain Larry Molnar.

D'après le chercheur, les deux étoiles — dont le code d'identification commun sur les cartes du ciel est KIC 9832227 — sont entrées en collision au IIIe siècle avant notre ère. Cependant, la lumière de l'explosion a mis presque 1 800 ans pour arriver jusqu'à la Terre.

La nouvelle étoile, poursuit-il, sera visible pendant un certain temps dans la constellation du Cygne. Il n'est pas exclu que la luminosité du flash soit si intense que l'étoile deviendra pendant plusieurs jours l'objet le plus lumineux du ciel nocturne.

Selon les estimations du scientifique, les Terriens pourraient être les témoins de ce spectacle grandiose en 2022, bien que son calcul laisse une marge d'erreur de quelques années. Au cas où l'astrophysicien aurait vu juste, il deviendrait le premier astronome au monde ayant réussi à prédire une collision entre des étoiles avant que sa lumière n'atteigne la Terre.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La Lune sera la première victime de l’"étoile de la mort"
Une fillette trisomique future danseuse étoile? [VIDEO]
Une étoile à neutrons trouvée dans la galaxie d'Andromède
Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Tags:
étoiles, espace, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook