Sci-tech
URL courte
487
S'abonner

Le professeur d'astrophysique Bing Zhang, de l'Université du Nevada, a proposé une théorie unifiée pour expliquer les «impulsions radio rapides» provenant des profondeurs de l'espace. Hélas, ce ne sont pas des extraterrestres!

Des télescopes terrestres ont détecté plusieurs fois des « impulsions radio rapides » provenant de l'espace, mais les scientifiques n'étaient jamais arrivés à en déterminer la source.

Selon les astronomes, les « impulsions radio rapides » sont des éclats d'une activité qui dure que quelques millièmes de seconde. En dépit d'une aussi courte durée, ces éclats sont accompagnés d'une énorme libération d'énergie, similaire à celle que le Soleil émet en quelques dizaines de milliers d'années.

Seulement une vingtaine de phénomènes semblables ont été confirmés à l'heure actuelle. Six d'entre eux provenaient d'une galaxie naine dans la constellation du Cocher, éloignée de la Terre à une distance d'au moins trois milliards d'années-lumière.

L'étude du professeur Bing Zhang se distingue des autres recherches en cette matière par sa tentative de trouver une nature commune à ces phénomènes énergétiques. Selon le scientifique, la source de « ce code Morse » extraterrestre réside dans l'interaction des rayons cosmiques avec la magnétosphère d'un pulsar, une étoile à neutrons en rotation rapide.

Comme une fronde, le pulsar accélère la « crête spatiale », une surface spéciale qui apparaît lorsque la pression de radiation est supérieure à la pression de sa propre magnétosphère. Les particules chargées se détachent de la « crête » et sont enregistrées par les appareils sur la Terre. La source de la radiation spatiale, selon l'astrophysicien, peut être une supernova ayant explosé ou un noyau galactique actif.

Le scientifique offre des explications précises de la nature des trois impulsions provenant de la constellation du Cocher. La première impulsion a été causée par l'interaction d'un pulsar et d'un trou noir supermassif situés à proximité les uns des autres, à moins de 0,3 année-lumière. Le second signal a été lancé suite à l'exposition d'un pulsar à un sursaut gamma. La troisième impulsion a été causée par la rotation sur la « crête » d'un flux radio instable en provenance de la supernova.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Au Japon, le lancement de la plus petite fusée au monde tourne au fiasco
D’étonnantes colonnes lumineuses observées au Canada
La Terre vue de Mars: une photo unique publiée par la Nasa
Tags:
galaxie naine, trou noir, chercheurs, Terre
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook