Ecoutez Radio Sputnik
    porcorosso

    Des chercheurs créent un embryon cochon-humain

    © Photo. wikipedia
    Sci-tech
    URL courte
    191879224

    Des chercheurs sont parvenus à créer le premier embryon chimérique cochon-humain. Cette technique prometteuse pourrait sauver des centaines de milliers de personnes.

    Les chercheurs du Salk Institute for Biological Studies, en Californie, sont arrivés à créer le premier embryon chimérique cochon-humain. Pour l'instant, il ne contient que très peu de cellules humaines, annonce la BBC.

    Les chercheurs ont pris un embryon de cochon âgé d'un jour. Ils ont coupé l'information génétique d'une partie de son ADN et ont complété les sections manquantes par l'ADN de cellules souches humaines. Ensuite, l'embryon a été implanté dans une truie. Vingt-huit jours plus tard, les scientifiques ont obtenu un embryon chimérique contenant du matériel génétique cochon et humain.

    Pourtant, le nouvel embryon est composé à 99,999 % de cellules de cochon, ce qui signifie que le matériel génétique humain ne fait que 0,001 %.
    Malheureusement, le taux de « survie » des embryons n'a pas été très élevé. Ainsi, sur 2 075 embryons, seulement 186 ont atteint le 28e jour de gestation, après quoi, pour des raisons éthiques, les grossesses ont été interrompues.

    L'inefficacité de l'expérience est expliquée par les grandes différences entre les deux espèces. Même la gestation se déroule différemment: neuf mois pour les humains et quatre pour les cochons.

    Néanmoins, il a été prouvé expérimentalement que les cellules humaines pouvaient fonctionner avec succès en tant que partie du tissu animal. Cette technique pourrait avoir de multiples applications médicales, dont les greffes d'organes.

    Comme la gestation des cochons dure quatre mois et qu'un porcelet atteint une masse de 90 kilos en cinq mois environ, il serait possible d'obtenir un organe prêt à être greffé en seulement neuf mois. L'organe résultant aurait une anatomie animale, mais sa composition génétique serait humaine, ce qui diminuerait le risque qu'il soit rejeté par le système immunitaire du patient.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    L'Ermitage présente une tomographie de ses momies, une première
    Langue de pierre contre langue de vipère? Le squelette qui passionne les archéologues
    Cultiver des organes humains chez les animaux, c'est pour bientôt!
    Tags:
    greffe, cellules, ADN, cochon, Californie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik