Ecoutez Radio Sputnik
    Recherches

    Découverte de l'«hydrogène métallique»: la communauté scientifique divisée

    © Sputnik. Sergey Pyatokov
    Sci-tech
    URL courte
    3280135

    Au bout de 80 années de recherche, les scientifiques d'Harvard affirment avoir enfin transformé de l'hydrogène en métal. Or, une partie de la communauté scientifique s'est montrée sceptique à l'égard de cette annonce.

    Dans un article publié dans la revue Science, les auteurs de l'étude, dirigés par Isaac Silvera, déclarent avoir comprimé un petit échantillon d'hydrogène à une pression de 495 giga pascals, soit environ 35 500 tonnes par mètres carrés. Sous cette pression extrême, l'hydrogène moléculaire solide commence à se fractionner, les molécules dissociées se transformant ainsi en un hydrogène atomique qui prend la forme d'un métal.

    La découverte pourrait ouvrir de nouvelles possibilités dans le domaine des transports et de la conquête spatiale grâce aux capacités conductrices de cette forme d'hydrogène. Étant très concentrée en énergie, elle serait également le carburant le plus puissant pour les fusées, permettant de propulser des charges beaucoup plus lourdes et ouvrant vers une exploration spatiale plus vaste.

    Cependant, dès la publication de l'article, de nombreux experts en la matière ont manifesté leur scepticisme. Ainsi, Paul Loubeyre du Commissariat à l'énergie atomique (CEA), rappelle qu'on a commencé à recenser de telles annonces « dès les années 1970 ».

    Pour Russell Hemley, de l'université George-Washington (Washington), « cette annonce est basée sur des observations visuelles et des mesures limitées sur les enclumes et leur revêtement. Or le comportement optique de ces matériaux à ces pressions n'est pas connu ». En d'autres termes, le matériau brillant obtenu par les chercheurs pourrait être simplement de l'alumine, plutôt que de l'hydrogène métallique.

    En outre, les auteurs ont pu surestimer la pression avec une mesure imprécise. L'équipe d'Isaac Silvera rejette toutefois ces arguments, défendant ses choix de calibration et ses indications de réflectivité.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    La Russie a testé ses drones marchant à l'hydrogène en Syrie
    Un avion à combustible d'hydrogène solide effectue son premier vol
    La Chine teste avec succès un avion à hydrogène
    Tags:
    polémique, découverte, hydrogène, Université d'Harvard, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik