Ecoutez Radio Sputnik
    L’emballage de la malbouffe nuit aussi à la santé

    L’emballage de la malbouffe nuit aussi à la santé

    © Flickr/ Lucas Richarz
    Sci-tech
    URL courte
    0 33
    S'abonner

    Des chercheurs américains ont découvert une nouvelle preuve de la nocivité des produits de la restauration rapide: le papier d’emballage contient des phtalates, produits chimiques perturbant la fonction de reproduction et pouvant conduire à l'infertilité et au cancer.

    Attention! Les scientifiques américains ont fait une découverte qui peut vous conduite à reconsidérer vous habitudes alimentaires: les composés perfluorés, que contiennent les emballages, se déplacent par la nourriture dans le corps humain et peuvent causer le cancer et d'autres maladies graves.

    Dans une nouvelle recherche publiée dans la revue Environmental Science & Technology, une équipe de scientifiques de l'Université de Notre-Dame et de la Silent Spring Institute (Etats-Unis) a étudié et analysé la composition de plus de 400 échantillons du papier d'emballage de 27 restaurants fast-food, y compris des emballages pour hamburger, sandwich ou pâtisserie, des gobelets à boissons et des cornets de frites.

    L'analyse à l'émission gamma induite (PIGE) a montré que 56 % des emballages des desserts et des pâtisseries, 38 % des enveloppes pour les sandwichs et hamburgers, ainsi que 20 % des conteneurs pour la nourriture de tous les produits testés contenaient des PFAS (polyfluoroalkyles et perfluoroalkyles).

    Des études précédentes de l'équipe avaient montré que les PFAS pouvaient migrer de l'emballage dans la nourriture, contaminer les aliments et, après avoir être consommés, s'accumuler dans les organes et dans le corps entier.

    « C'est un produit chimique vraiment persistant », a déclaré Graham Peaslee, professeur de physique nucléaire expérimentale au Collège des sciences de l'Université de Notre-Dame, qui a testé les échantillons. « Il entre dans la circulation sanguine, il reste là et s'accumule. Il y a des maladies en corrélation avec lui, donc nous ne voulons vraiment pas cette classe de produits chimiques (dans la nourriture) ».

    D'après des études épidémiologiques, les PFAS sont liés aux cancers du rein et des testicules, à l'hypothyroïdisme, au cholestérol élevé, à la colite ulcéreuse, à un faible poids à la naissance, à l'obésité, à une réponse immunitaire réduite aux vaccins ainsi qu'à des niveaux hormonaux réduits et une puberté retardée.

    Les participants de l'étude ont également exprimé leur espoir que les résultats encourageront les commerces de restauration rapide à choisir des alternatives non toxiques comme les emballages en plastique ou le papier aluminium.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    La nourriture virtuelle bientôt réalité?
    Bientôt un marquage pour la malbouffe en Russie?
    Des scientifiques ont trouvé un "anti-venin" à la malbouffe
    Tags:
    emballage, malbouffe, santé, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik