Sci-tech
URL courte
3182
S'abonner

Une équipe de scientifiques russes, européens et américains ont présenté leur technologie unique, un réseau de neurones capable de rechercher de nouveaux remèdes anticancéreux. Le système, qui comprend le meilleur des technologies de l'information et de la biologie, sera une révolution dans l’industrie pharmaceutique.

Les scientifiques russes et leurs collègues étrangers des États-Unis et de l'Europe ont créé un réseau de neurones unique qui est capable d'inventer de nouvelles molécules prometteuses pour remédier au cancer, d'évaluer leur efficacité et de transmettre les données des expériences virtuelles aux scientifiques.

Cette technologie permettra d'accélérer le processus de création des remèdes anticancéreux, ainsi que de les rendre moins chers, informe le service de presse de l'Institut de physique et de technologie de Moscou (MFTI), indiquant que les résultats de l'étude ont été publiés dans la revue Oncotarget.

« Les réseaux de neurones artificiels sont l'une des technologies les plus avancées. Il est évident que cette technologie peut être utilisée de manière beaucoup plus importante que pour générer des images et de la musique », a déclaré Artour Kadourine, programmeur de la société Mail.Ru Group, l'un des participants au projet.

La principale différence de notre système de beaucoup d'autres réseaux de neurones à plusieurs niveaux est qu'il se compose de deux blocs concurrents. Le « générateur » qui offre de nouvelles options, et l'« inspecteur » qui essaie de comprendre si le générateur a fait une erreur et si les options proposées sont conformes à certains critères.

Un tel système est plus complexe et il est plus difficile de lui apprendre les actions nécessaires et d'atteindre une productivité maximale. Dans le même temps, une fois ce système ajusté il devient beaucoup plus fiable et efficace.

Pour vérifier si leur technologie est capable de faire ce qu'elle est censée faire, les scientifiques ont effectué un test spécial.

D'abord, ils ont appris au réseau de neurones à reconnaître et à identifier correctement le mécanisme de fonctionnement des médicaments existants utilisés pour traiter diverses formes de cancer. Ensuite, les chercheurs lui ont donné une base de données comprenant 72 millions de molécules, créées pendant toute l'histoire de l'humanité.

Le programme a prouvé son efficacité en compilant, suite à l'analyse de cette vaste base de données, 69 molécules, identiques à celles présentées dans la base de brevets des médicaments anticancéreux.

Le réseau de neurones est l'ensemble des algorithmes spécifiques qui simulent des chaînes de neurones dans le cerveau humain, en donnant à un ordinateur une capacité d'apprentissage.

Ainsi, après chaque recherche, le programme sera plus intelligent donnant de plus en plus de combinaisons de molécules.

« Les réseaux de neurones, c'est l'avenir de la pharmacologie. J'espère beaucoup que nous allons bientôt être en mesure de développer des médicaments spéciaux pour traiter les maladies rares, et même des médicaments pour le traitement individuel de chaque patient », a conclu Alexandre Javoronkov, fondateur de la société Insilico Medicine et employé du MFTI.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

La Russie met le nucléaire au service de la lutte contre le cancer
Du venin de cobra pour détecter le cancer
Le premier médicament russe anti-cancer attendu vers 2018
Russie: des nanoparticules dressées pour tuer le cancer
Tags:
cancer, technologies, réseaux de neurones, Institut de physique et de technologie de Moscou (MFTI), Mail.ru, Inc, États-Unis, Europe, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook