Ecoutez Radio Sputnik
    Les planètes des naines rouges pourront affronter un manque d'oxygène dans les zones habitables

    La «deuxième Terre» se révèle inhabitable

    © YouTube / NASA / capture d'écran
    Sci-tech
    URL courte
    1153

    Depuis sa découverte, la possible habitabilité de l'exoplanète la plus proche de la Terre Proxima b trouble les esprits des scientifiques. Finalement, les chercheurs s'avèrent avoir trouvé des réponses, mais peu optimistes.

    Des chercheurs russes et leurs collègues de la NASA ont trouvé des indices signalant que Proxima Centauri b, l'exoplanète la plus proche de la Terre, ainsi que d'autres « doubles » de la Terre, qui gravitent autour de naines rouges, pouvaient être potentiellement inhabitables à cause de l'évaporation rapide de l'oxygène de leur atmosphère, apprend-t-on de l'Astrophysical Journal Letters.

    Afin d'examiner l'habitabilité de la planète, les chercheurs ont reproduit l'impact des rayons X et ultraviolets, émis par les naines rouges, sur l'atmosphère des exoplanètes.

    « À regarder ces jeunes naines rouges dans notre galaxie, il faut noter qu'elles sont beaucoup moins lumineuses que le Soleil », précise Vladimir Ayrapetyan du Centre de vol spatial Goddard, aux États-Unis. « Et maintenant nous savons que ces naines émettent des rayons X et ultraviolets en grandes quantités lors de projections sur leur surface. »

    La conclusion à laquelle les scientifiques sont arrivés est pourtant peu réjouissante. Il s'est avéré que l'atmosphère des exoplanètes, se trouvant dans la zone habitable, est « soufflée » par un rayonnement puissant ce qui fait que les corps célestes perdent leur oxygène, ce qui exclut la présence d'eau liquide sur leur surface.

    Précisément, Proxima b subit un rayonnement spatial toutes les deux heures et ainsi elle sera absolument privée d'oxygène dans 10 millions d'années.

    L'étude réalisée diminue les chances de trouver des planètes habitables car la plupart des corps célestes proches du Système solaire sont des naines rouges.

    Le 24 août dernier, les chercheurs de l'Observatoire européen austral (ESO) ont annoncé avoir capté un signal qui indiquait l'existence d'une planète orbitant en 11,2 jours près de Proxima Centauri. Selon les estimations des scientifiques, sa masse est de 1,3 fois celle de la Terre et elle est située à sept millions de kilomètres de son étoile. Se trouvant à cette distance, Proxima b se situe dans la zone habitable et reçoit assez de chaleur pour que l'eau puisse s'y maintenir à l'état liquide.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Une planète habitable trouvée près de l’étoile la plus proche du Système solaire
    Habitable, Proxima B? Un scientifique a des doutes…
    Proxima Centauri b est-elle habitable?
    Versailles sous des nuages épais de fumée à cause d'un incendie (vidéos)
    Tags:
    rayonnement, eau, planète habitable, espace, Terre, Proxima B (planète)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik