Ecoutez Radio Sputnik

    Un cheveu suffit aux chercheurs russes pour diagnostiquer une dépression

    © REUTERS/ Dylan Martinez
    Sci-tech
    URL courte
    71132143

    A l’aide d’un simple cheveu, les biologistes russes peuvent déterminer le niveau de l’hormone du stress – cortisol - dans votre organisme et savoir si vous êtes dépressifs ou en bonne santé.

    Des biologistes russes ont réussi à mesurer le niveau de l'hormone du stress — cortisol — dans l'organisme humain en analysant… les cheveux. Aucune prise de sang causant un stress supplémentaire n'est donc nécessaire!

    Des scientifiques russes de l'Académie des sciences de Russie ont appris à mesurer le niveau de l'hormone du stress — le cortisol — grâce aux cheveux, lit-on dans un article publié dans le magazine Metabolic Brain Disease.

    Le développement de troubles dépressifs est étroitement lié à l'incapacité du patient à réagir de manière adéquate au stress. Le cortisol est ainsi le principal indicateur de l'apparition du stress et de dépressions chroniques. On le détecte en général au moyen de prises de sang.

    Pourtant, les prélèvements sanguins ont plusieurs défauts. Par exemple, le niveau du cortisol et d'autres hormones peut changer tout au long de la journée. En outre, les prises de sang causent un stress supplémentaire aux patients.

    Comme les cheveux contiennent de nombreuses informations sur les humains, les chercheurs russes ont estimé qu'ils pouvaient également fournir des renseignements sur la quantité des hormones.

    En se basant sur cette approche, les membres de l'Académie des sciences de Russie ont mesuré le niveau de stress auprès d'une vingtaine de femmes atteintes de formes graves de dépression.

    Il s'est avéré que les cheveux des femmes les plus dépressives comportaient moins de cortisol que les autres. Pourtant, la quantité de cortisol dans le sang des femmes dépressives est supérieure à celle des patientes moins atteintes. Les chercheurs sont persuadés que ces données aideront à comprendre comment lutter contre la dépression.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Record du nombre d’enfants pauvres aux USA depuis la Grande Dépression
    Gène de la dépression: les Pays-Bas confirment la découverte des chercheurs russes
    Dépression post-natale: les pères eux aussi sont touchés

    Lire aussi:

    Trois raisons d'arrêter de s'apitoyer sur son sort
    De quoi les Britanniques ont-ils le plus peur?
    Notre santé mentale dépendrait… de la vitesse de notre connexion Internet
    Tags:
    chercheurs, dépression, cheveux, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik