Ecoutez Radio Sputnik
    Image d'illustration

    Espace lointain: Pékin veut utiliser des technologies nucléaires

    CC0 / Pixabay / flflflflfl
    Sci-tech
    URL courte
    2202

    L'énergie nucléaire dans l'exploration de l'espace lointain peut s'avérer plus efficace que l'énergie solaire, selon des spécialistes chinois.

    La Chine pourrait recourir à des technologies nucléaires pour explorer l'espace lointain, a déclaré le directeur adjoint de l'Agence de l'énergie atomique de Chine (CAEA) Van Ijeng, cité par l'agence Chine nouvelle.

    Selon lui, la Chine mène actuellement des recherches fondamentales dans le domaine de l'application de technologies nucléaires pour explorer l'espace lointain. L'exploration de planètes comme Mars ou Jupiter qui sont très loin de la Terre s'avère assez difficile à l'aide de sondes usant de l'énergie solaire. Aussi, est-il plus propice de recourir à des génératrices d'électricité nucléaires.

    La Chine va lancer en juillet ou août 2020 sa première sonde vers Mars. Après avoir réalisé sa première mission sur la Planète rouge, la sonde devrait se poser sur l'astéroïde 1996 FG3 pour prendre des échantillons du sol ainsi que survoler l'astéroïde Apophis.

    Par ailleurs, la Chine veut envoyer une sonde vers Jupiter afin d'explorer la planète et les astéroïdes qui tournent autour d'elle.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Une fusée chinoise dans le ciel américain? (Vidéo)
    L'homme peut apprendre à contrôler l'orbite des astéroïdes
    Un astéroïde en forme de toupie fascine les scientifiques
    Tags:
    sonde spatiale, Agence de l'énergie atomique de Chine (CAEA), Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik