Sci-tech
URL courte
252
S'abonner

Alors que les trous noirs intriguent les astronomes du monde entier, des scientifiques américains semblent avoir trouvé la solution pour prendre en photo ce «dévoreur d’étoiles» au moment précis où il «mange son repas». Le projet sera lancé début avril 2017.

Afin d'avoir un véritable portrait des trous noirs, des scientifiques américains lanceront début avril un nouveau projet intitulé Event Horizon Telescope (EHT, Télescope de l'horizon des évènements) qui aura pour objectif de prendre en photo un énorme « croqueur d'étoiles » se trouvant à 26 000 années-lumière de la Terre.

Il s'agit d'un objet mystérieux appelé par les astronomes « Sagittarius A » et dont personne ne connait le vrai « visage » quoi que son existence ait été confirmé par les changements d'orbites des étoiles environnantes.

D'après les chercheurs, la masse de ce trou noir serait 20 millions de fois supérieure à celle de notre Soleil tandis que sa révolution axiale pourrait être de quelques milliers de km/seconde.

Grâce à sa gravitation, il dévore tout ce qui l'entoure ce qui a été prouvé par le rayonnement au moment où il « avale » un corps céleste. C'est ce flux lumineux qui intrigue les scientifiques.

« Nous espérons prendre en photo ces rayonnements aux abords du trou noir avant qu'ils ne s'éteignent à jamais. C'est ainsi que nous comptons obtenir des images de Sagittarius A », explique Sheperd Doeleman, directeur du projet EHT et professeur à l'Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics (CfA) à Cambridge, dans le Massachusetts.

Selon M. Doeleman, plus de 10 télescopes puissants seront utilisés lors de l'expérience. Ils seront majoritairement installés sur le continent américain, aux États-Unis et au Chili, et pourront identifier toutes les accumulations de poussière et de gaz près du trou noir, ce qui permettra de faire la première photo au monde de ce monstre céleste.

Toutes les données obtenues seront traitées sur un ordinateur super puissant et conçu exprès pour ces besoins dans le plus grand observatoire américain aux alentours de Boston.

Les scientifiques ont pour ambition de publier les résultats de leurs recherches vers la fin de l'année ou bien au début de l'année prochaine au plus tard.
Un trou noir est un objet céleste si compact que l'intensité de son champ gravitationnel empêche toute forme de matière ou de rayonnement de s'en échapper. De tels objets ne peuvent ni émettre, ni réfléchir la lumière et sont donc noirs, ce qui en astronomie revient à dire qu'ils sont invisibles.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La 1ere étoile gravitant autour d'un trou noir découverte
Une étoile de la taille du Soleil avalée par un trou noir
Quand un trou noir supermassif tue une galaxie entière
Les astronomes disent avoir attrapé un trou noir «errant»
Un tout nouveau trou noir observé pour la première fois par les astronomes
Un trou noir miniature créé dans un laboratoire
On a découvert un trou noir qui génère de nouvelles étoiles
Vous êtes-vous jamais demandé à quoi ressemble un trou noir?
Tags:
astronomie, télescope, Event Horizon Telescope (EHT), Sheperd Doeleman, Cambridge, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook