Sci-tech
URL courte
0 180
S'abonner

Pour la première fois dans l'histoire, des scientifiques ont retrouvé du sang fossilisé d'un primate qui a vécu il y a environ 30 millions d'années et qui était probablement un de nos lointains ancêtres.

Un morceau d'ambre contenant une tique a été retrouvé par le paléoentomologiste George Poinar, de l'Université de l'Oregon, dans une chaîne de montagnes en République dominicaine. L'analyse détaillée de la découverte a montré que le corps de l'insecte contenait des globules rouges qui appartenaient probablement à d'anciens primates.

Le scientifique est arrivé à cette conclusion après avoir découvert deux petits trous dans le corps de la tique. Selon lui, ils indiquent que l'insecte a été arraché alors qu'il mordait un primate ce qui est confirmé indirectement par le fait que l'hématophage était aussitôt tombé dans la résine d'un arbre dans les branches duquel l'animal se trouvait.

De plus, des traces de parasites babesia microti, qui infectent généralement des cellules sanguines humaines et simiennes, ont également été retrouvées dans les globules rouges fossilisés. Ces parasites protozoaires provoquent la babésiose, une maladie similaire au paludisme.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Le nombre de patients hospitalisés en France pour cause de Covid et ceux en soins intensifs diminue encore
Une «méga-catastrophe» menace les États-Unis, selon des experts
L'imam de Drancy acquiesce aux propos de Macron sur l'échec de l'intégration
Tags:
primates, sang, ambre, République dominicaine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook