Sci-tech
URL courte
0 121
S'abonner

L'observatoire brésilien de Pico dos Dias a inauguré un télescope installé par l'agence spatiale russe Roskosmos. Le directeur du Laboratoire national brésilien d'astrophysique (LNA) Bruno Castilho a parlé à Sputnik des objectifs de ce projet.

Le premier télescope de Roskosmos dans l'hémisphère sud a été inauguré dans l'État brésilien de Minas Gerais. Le projet, financé entièrement par la partie russe, a été mis en œuvre grâce à un accord sur l'exploration spatiale signé entre les pays BRICS en 2016.

Selon le directeur du Laboratoire national brésilien d'astrophysique (LNA) Bruno Castilho contacté par Sputnik, lorsque le Brésil se préparera à lancer un nouveau satellite, il aura accès à la carte des débris spatiaux élaborée par Roskosmos, ce qui lui permettra de calculer son orbite de manière plus précise et de protéger ainsi les investissements.

« Par ailleurs, les astronomes brésiliens seront capables d'utiliser toutes les données obtenues grâce à ce télescope en vue d'étudier les supernovas et les astéroïdes, ainsi qu'à d'autres fins scientifiques », a expliqué M. Castilho.

Toujours d'après lui, le Brésil et la Russie ont de « nombreuses possibilités » de coopération dans le domaine de l'exploration spatiale, mais ne parviennent pas toujours à les réaliser en raison de la distance géographique qui sépare les deux pays. Dans ce contexte, le télescope russe de Pico dos Dias ouvre la voie à de « nouveaux projets » conjoints russo-brésiliens, estime l'interlocuteur de l'agence.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La Russie va profiter des débris… spatiaux!
Des terrains chinois pour les débris spatiaux russes
Russie et Brésil surveilleront ensemble les débris spatiaux
Qui sont ces quatre hommes qui ont battu à mort un sexagénaire pour une remarque?
Tags:
télescope, observatoire, espace, débris spatiaux, Laboratoire national brésilien d'astrophysique (LNA), Bruno Castilho, Brésil, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook