Ecoutez Radio Sputnik
    Un crâne de Smilodon exposé au Musée américain d'histoire naturelle de New York.

    Comment chassaient les tigres à dents de sabre et les loups sinistres?

    © Wikipedia/ Wallace63
    Sci-tech
    URL courte
    0 61
    S'abonner

    En analysant les fractures et lésions de restes de prédateurs de l'époque glaciaire, des chercheurs ont établi comment ces animaux chassaient et pourquoi ils avaient reçu ce type de blessures.

    Des traces de lésions sur des os de tigres à dents de sabre et de loups sinistres, principaux prédateurs de l'époque glaciaire, ont aidé des chercheurs à tout savoir sur leurs procédés de chasse et à comprendre quelles étaient les blessures mortelles qu'ils avaient subi, lit-on dans un article de la revue Nature Ecology & Evolution.

    Les chercheurs ont constaté une nette différence quant à la fréquence des lésions osseuses de ces deux grands prédateurs de l'époque glaciaire et à l'emplacement de ces lésions. Ces différences semblent refléter la différence dans leurs stratégies de chasse, explique Caitlin Brown ce l'Université de Californie à Los Angeles.

    Mme Brown et ses collègues ont décidé de vérifier si la stratégie générale et la manière de chasser des prédateurs avaient influé sur les blessures qu'ils ont reçues lors de la chasse. Pour ce faire, ils ont étudié les restes de deux espèces de prédateurs, les Smilodon fatalis (tigres à dents de sabre) et les Canis dirus (loups sinistres).

    ​Ces deux espèces étaient aux absolument antipodes : les félins chassaient de grands animaux en procédant par embuscade et en se jetant sur leur victime pour tenter de lui mordre le cou, alors que les loups choisissaient leur victime parmi les herbivores moyens, en les poursuivant et les traquant.

    Ces manières se reflétaient effectivement sur les lésions remarquées sur les os des prédateurs. Les tigres à dents de sabre avaient reçu le plus souvent des lésions au niveau de la colonne lombaire, des épaules et des pattes de derrière, alors que les loups avaient plutôt des lésions au niveau des chevilles, des os des pattes d'avant et de derrière, mais ils souffraient aussi de déchirures ligamentaires et de fractures du cou.

    Cela confirme les hypothèses concernant la manière de chasser de ces prédateurs. Les tigres à dents de sabre recevaient des blessures lorsqu'ils n'arrivaient pas à immobiliser la victime avec leurs pattes d'avant et qu'elle les repoussait ou s'abattait sur le félin en lui brisant la colonne vertébrale. Les loups sinistres, pour leur part, se cassaient le cou lorsque leur victime secouait la tête en essayant de se libérer et se cassaient les pattes et se déchiraient les ligaments en trébuchant lors de la poursuite.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Le mystère de l'extinction des tigres à dents de sabre dévoilé
    Peu importe l’apparence, si tu es un vrai carnassier!
    Un ver de 3 m attaque: une vidéo montre un horrible prédateur sous-marin
    Tags:
    loups sinistres, tigres à dents de sabre, animaux
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik